Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Moyen-orient

Armes chimiques : selon les experts, la Syrie se montre coopérative

© AFP

Vidéo par Florence THOMAZEAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/10/2013

Les experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques estiment que les autorités syriennes sont coopératives dans le cadre du démantèlement de leur arsenal. La totalité du stock chimique doit être détruit d'ici le 30 juin 2014.

Le directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), Ahmet Uzumcu, a déclaré, mercredi 9 octobre, que les autorités syriennes se montraient pour le moment bienveillantes avec les inspecteurs dans le cadre du démantèlement de son arsenal chimique.

"La coopération est tout à fait constructive et je dirais que les autorités syriennes sont coopératives", a-t-il ainsi assuré face à la presse au siège de l’OIAC à La Haye. Les inspecteurs de cette organisation ont été chargés par le Conseil de sécurité de l’ONU de détruire d’ici le 30 juin 2014 le stock syrien. Même si ce calendrier est court, les responsables de l’OIAC pensent pouvoir tenir ce délai : "Si nous pouvons nous assurer de la coopération de toutes les parties et si l’on peut établir un cessez-le-feu de façon temporaire pour permettre à nos experts de travailler dans un environnement propice, je pense que les objectifs pourraient être atteints".

Dix neuf experts de l’OIAC et 16 spécialistes de la logistique et de la sécurité de l’ONU sont actuellement en Syrie et ont commencé à détruire des installations de production d’armes syriennes. Les inspecteurs ont déjà visité un site d’armement chimique et doivent se rendre sur une vingtaine d’autres lieux dans les prochaines semaines.

La Syrie a présenté fin septembre à l'OIAC un inventaire de son stock chimique, conformément à l'accord américano-russe négocié le 14 septembre à Genève.

Cette opération a été conclue afin d’éviter une action militaire que les État-Unis comptaient mener avec la France pour sanctionner le régime de Bachar al-Assad à la suite d’une attaque meurtrière au gaz sarin le 21 août près de Damas.

Même si les détails du stock syrien n’ont pas été divulgués, les spécialistes estiment que le pays dispose d’environ 1000 tonnes de gaz moutarde, sarin et VX, en partie entreposées à l’état brut et en partie déjà chargées dans divers missiles.

Avec dépêches

Première publication : 09/10/2013

  • SYRIE

    Destruction des armes chimiques : John Kerry loue la collaboration de Damas

    En savoir plus

  • ARMES CHIMIQUES

    La destruction de l'arsenal chimique syrien a commencé

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les experts en armes chimiques sont arrivés en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)