Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Culture

Frida Kahlo - Diego Rivera, deux virtuoses mexicains à l'honneur à Paris

Texte par Joseph BAMAT

Dernière modification : 10/10/2013

Jusqu'au 13 janvier, le musée de l’Orangerie, à Paris, rassemble les œuvres de Frida Kahlo et Diego Rivera, couple emblématique d'artistes mexicains de la première moitié du XXe siècle, entrés dans la légende de l'histoire de l'art.

Les Parisiens ont rendez-vous avec les artistes les plus emblématiques du Mexique. Les peintures de Diego Rivera et Frida Kahlo sont exposées du 9 octobre au 13 janvier 2014 au musée de l’Orangerie, à travers une exposition consacrée à la vie des amants légendaires.

Si le nom de Frida résonne familèrement à l'oreille des Français, son œuvre reste, en revanche, assez méconnue du grand public. Il faut dire que cela fait plus de 15 ans qu’aucune exposition, en France, n’avait mise à l’honneur sa peinture.

Frida Kahlo et Diego Rivera, 1940. Photographie de Nickolas Muray

"Il n'y a presque pas de tableaux d'elle [de Frida Kahlo] dans les musées d'Europe", explique à FRANCE 24 le conservateur et directeur du musée, Marie-Paule Vial.

Diego Rivera, lui, est considéré comme un géant dans son Mexique natal et dans toute l'Amérique latine. Mais la gloire n’a pas été au rendez-vous en dehors du monde hispanophone. Ses immenses peintures murales, pourtant intrinsèquement liées à l’identité mexicaine, restent encore peu connues dans l’Hexagone.

Un affront artistique qu’a voulu laver le Musée de l’Orangerie. Les visiteurs pourront redécouvrir le couple d’artistes à travers une centaine d’œuvres, mais aussi une collection unique de photographies et vidéos de leur romance, souvent tourmentée.

 

Une exposition centrée sur Frida Kahlo, un regard différent sur le couple

Dans la première salle du musée sont exposés l’ensemble des œuvres de jeunesse de Rivera, dont le coup de pinceau peut facilement se confondre avec celui de Picasso, Cézanne ou Braque. Une deuxième pièce retrace ensuite la vie du couple à La Casa Azul, leur résidence dans le quartier de Coyoacan, à Mexico. Une maison qui vit passer entre ses murs pléthore d’artistes internationaux, d’intellectuels et de militants politiques de gauche.

Une troisième salle concentre une collection d’œuvres – non exhaustives – réalisées par les deux artistes. Mais le cœur de l’exposition réside, sans aucun doute, dans une petite pièce à l’intérieur de laquelle trônent les autoportraits les plus intimes de Frida Kahlo, dont le célèbre "La Colonne brisée".

Cette exposition autocentrée sur Frida Kahlo porpose un regard différent sur le couple, un point de vue qui étonnerait les Mexicains. Diego Rivera, son Pygmalion de 21 ans plus âgé, celui qui l’initia à la peinture, a vu sa renommée éclipsée par celle de sa compagne – même si son œuvre à lui fut bien plus prolifique. Et l’élève dépassa vite le maître en terme de notoriété.

"Elle s’est créée son propre mythe. Nous pouvons le voir dans la façon dont elle pose et se met en scène. C'est sa petite revanche à elle", conclut Marie-Paule Vial, en évoquant la "Fridamania" qui sévit en Europe.

 

 

Première publication : 09/10/2013

  • ALLEMAGNE

    Un musée appelle les femmes à exposer les peintures de Frida Kahlo sur leur corps nu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)