Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Economie

Le prix Nobel de chimie décerné à trois pionniers de la modélisation informatique

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/10/2013

L'Austro-Américain Martin Karplus, l'Américano-Britannique Michael Levitt et l'Israélo-Américain Arieh Warshel ont reçu le Nobel de chimie pour leurs travaux réalisés dans les années 1970 sur la modélisation informatique des réactions chimiques.

Le prix Nobel de chimie 2013 a été décerné à l'Austro-américain Martin Karplus, 83 ans, l'Américano-Britannique Michael Levitt, 66 ans, et l'Israélo-américain Arieh Warshel, 72 ans. Les trois chercheurs ont été récompensés pour leurs travaux réalisés dans les années 1970 sur la modélisation des processus chimiques, a précisé mercredi le comité Nobel, chargé d’attribuer la prestigieuse distinction.

Ces trois spécialistes de la modélisation chimique ont réussi à faire cohabiter dans l'étude des processus chimiques, et donc dans les logiciels qui s'appuient sur leurs travaux, la physique classique newtonienne avec la physique quantique, qui répond à des règles fondamentalement différentes, a indiqué le jury dans un communiqué.

Les applications sont illimitées, non seulement pour les chercheurs, mais aussi pour les ingénieurs et l'industrie.

"[Les scientifiques] ont posé les bases des puissants programmes utilisés pour comprendre et prédire les processus chimiques", a déclaré l'Académie royale des sciences suédoise dans un communiqué.

Les trois lauréats recevront leur prix le 10 décembre à Stockholm. Ils se partageront 8 millions de couronnes (917.000 euros). Ils succèdent aux Américains Robert Lefkowitz et Brian Kobilka, lauréats 2012.

Karplus conventionné à l'université de Strasbourg

Parmi les trois scientifiques honorés, Martin Karplus est le seul à travailler en France. Il est professeur au Laboratoire de chimie biophysique de l'université de Strasbourg.

Le prix Nobel de chimie est le troisième décerné cette année. Lundi, celui de médecine a été attribué aux Américains James Rothman et Randy Schekman et à l'Allemand Thomas Südhof pour leurs travaux sur le fonctionnement des cellules, et celui de physique a été décerné mardi au Britannique Peter Higgs et au Belge François Englert pour leurs recherches sur le boson dit "de Higgs".

Avec dépêches

Première publication : 09/10/2013

  • PHYSIQUE

    Les pères du boson de Higgs récompensés par le Nobel de physique

    En savoir plus

  • MÉDECINE

    Le Nobel de médecine attribué à deux Américains et un Allemand

    En savoir plus

  • DROITS DES FEMMES

    Favorite pour le Nobel de la paix, la Pakistanaise Malala se raconte dans un livre

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)