Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Shenzhen, ancien port de pêche symbole du miracle économique chinois

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L'Europe riposte aux droits de douane américains

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"7 minutes contre le Franc CFA" : des artistes se mobilisent

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La Grèce peut-elle couper le cordon financier avec l'UE sans danger ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Une choc du Time sur les séparations des familles de migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Élections en Turquie : Recep Tayyip Erdogan menacé ?

En savoir plus

POLITIQUE

Migrants aux Etats-Unis : Trump recule sur la séparation des familles

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Faouiza Charfi : "Il est important que nos enfants aient une autre vision de l'islam"

En savoir plus

FOCUS

France : le fléau des déchetteries sauvages

En savoir plus

Afrique

La Libye dépassée par le flux de migrants africains vers l’Europe

© AFP

Vidéo par Mohamed NADJEM

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/10/2013

La Libye est l'un des plus importants points de passage pour les migrants africains à destination des côtes italiennes de l'île de Lampedusa, des Pouilles ou de la Calabre. L’État libyen, lui, est dépassé. Reportage.

Chaque mois, ce sont des centaines de migrants africains qui accostent en Libye. Le pays est devenu une destination de travail et surtout un lieu de transit pour tous ces candidats à l'exil vers l'Europe.

L'État libyen est dépassé par ces arrivées massives de bateaux transportant des Subsahariens venus de l'ouest du continent et surtout de migrants en provenance de la corne de l'Afrique. Faute de moyens, les autorités sont incapables de controler leur frontières, notamment dans le sud du pays. Et les centres de rétentions sont saturés.

Les interpellations de migrants constituent l’activité principale des garde-côtes libyens, déplore Ayoub Omar Abou Kassem, porte-parole de la marine libyenne : "En dépit de nos faibles moyens et selon nos statistiques, entre le mois de juillet et la fin du mois de septembre, nous avons secourus plus 3 000 clandestins dans les eaux territoriales libyennes, avec l'aide de l'Italie."

Les passeurs sont très organisés, difficiles à traquer et indifférents au sort des migrants. Les autorités libyennes, elles, sont impuissantes face aux arrivées croissantes de bateaux en provenance de la corne de l'Afrique.

 

Première publication : 09/10/2013

  • DRAME DE LAMPEDUSA

    Immigration : l'Europe du Sud réclame plus d'implication des pays du Nord

    En savoir plus

  • MÉDIAS

    Depuis Paris, Radio Erena informe l'Érythrée du drame de Lampedusa

    En savoir plus

  • Un oeil sur les médias

    Lampedusa: l'hypocrisie européenne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)