Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

Afrique

La Libye dépassée par le flux de migrants africains vers l’Europe

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/10/2013

La Libye est l'un des plus importants points de passage pour les migrants africains à destination des côtes italiennes de l'île de Lampedusa, des Pouilles ou de la Calabre. L’État libyen, lui, est dépassé. Reportage.

Chaque mois, ce sont des centaines de migrants africains qui accostent en Libye. Le pays est devenu une destination de travail et surtout un lieu de transit pour tous ces candidats à l'exil vers l'Europe.

L'État libyen est dépassé par ces arrivées massives de bateaux transportant des Subsahariens venus de l'ouest du continent et surtout de migrants en provenance de la corne de l'Afrique. Faute de moyens, les autorités sont incapables de controler leur frontières, notamment dans le sud du pays. Et les centres de rétentions sont saturés.

Les interpellations de migrants constituent l’activité principale des garde-côtes libyens, déplore Ayoub Omar Abou Kassem, porte-parole de la marine libyenne : "En dépit de nos faibles moyens et selon nos statistiques, entre le mois de juillet et la fin du mois de septembre, nous avons secourus plus 3 000 clandestins dans les eaux territoriales libyennes, avec l'aide de l'Italie."

Les passeurs sont très organisés, difficiles à traquer et indifférents au sort des migrants. Les autorités libyennes, elles, sont impuissantes face aux arrivées croissantes de bateaux en provenance de la corne de l'Afrique.

 

Première publication : 09/10/2013

  • MÉDIAS

    Depuis Paris, Radio Erena informe l'Érythrée du drame de Lampedusa

    En savoir plus

  • Lampedusa: l'hypocrisie européenne

    En savoir plus

  • DRAME DE LAMPEDUSA

    Immigration : l'Europe du Sud réclame plus d'implication des pays du Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)