Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 10/10/2013

"Comme un nouveau coup de tonnerre"

© France 24

Presse française, Jeudi 10 octobre. Au menu de la presse française ce matin, l’«exaspération» du patronat français face à la politique fiscale, un sondage qui crédite le FN d’un score inédit aux européennes, et la tentation du départ chez les jeunes diplômés.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, la colère des chefs d’entreprise face à l’ «instabilité fiscale».
 
 Le Figaro est allé à la rencontre de ces patrons français «exaspérés» par les taxes. Réunis en conseil de guerre il y a deux jours, les patrons des petites et moyennes entreprises ont adressé un carton jaune au gouvernement. Outre le poids des impôts, ils ont profité de l’occasion pour dire tout le bien qu’ils pensaient des changements de règles qui selon eux les empêchent de se développer et de créer des emplois. «On ne sait jamais ce qu’ils vont nous sortir du chapeau, on avance dans le brouillard».
 
Pour mieux se faire entendre, plusieurs patrons ont décidé de s’engager en politique. Ce matin un nouveau parti, «Nous citoyens», doit voir le jour. Son initiateur, Denis Payre, fait la Une de l’Opinion. «Aucune idéologie, du bon sens», promet-il, tout en expliquant que les grandes lignes de son projet, c’est de promouvoir un Etat «moins pesant», et «plus efficace».
 
Face à cette hostilité déclarée d’une partie du patronat, le ministre du Budget dit vouloir rétablir «la vérité» sur les allègements dont bénéficient les entreprises - à lire dans Libération, pour qui les patrons français semblent n’en avoir «jamais assez». «L’Etat tend la main aux patrons mais pas la joue», prévient Bernard Cazeneuve.
 
Le ministre du Budget évoque des «postures» patronales que Libération juge « indécentes». «En manifestant leur désapprobation, les chefs d’entreprise balaient d’un revers de main les 10 milliards d’euros qui leur ont été accordés et esquissent une fuite en avant aux conséquences dévastatrices».
 
A noter également ce matin, ce sondage du Nouvel Obs, qui installe pour la première fois le FN comme premier parti de France. D’après ce sondage, le Front national recueillerait 24 % des intentions de vote aux européennes de mai prochain. Cette enquête montre une progression dans trois catégorie: les personnes âgées, les ouvriers: 45 % des intentions de vote, et l’électorat de François Hollande, dont 11 % des électeurs disent désormais envisager de voter pour le FN.
 
Le parti de Marine Le Pen progresse, et ce serait une bonne chose d’après Alain Delon, qui a déclaré au journal suisse Le Matin qu’il «approuve» le fait que le FN prenne «une place très importante».
 
Le Figaro revient enfin sur la tentation du départ chez les diplômés des grandes écoles. 79 % d’entre eux disent envisager de partir travailler à l’étranger… la morosité ambiante n’y est sans doute pas pour rien, mais15 % seulement auraient franchi le pas l’année dernière.
 
C’est le cas notamment de plusieurs étudiants de l’école de design de Nantes, qui propose à ses étudiants un programme à Shangaï – à voir dans Libération. Tous disent avoir quitté un pays qu’ils jugent décourageant, qui ne donne pas sa chance aux jeunes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

17/11/2017 COP23

Environnement : "Non, il n'est pas trop tard"

Dans cette revue de presse française du 17 novembre : il n'est pas trop tard pour sauver la planète, c'est le cri d'alarme - et du cœur - de Libération. Au programme aussi : le...

En savoir plus

17/11/2017 Zimbabwe

"La fin est proche" pour Mugabe

Que va-t-il se passer au Zimbabwe, se demande-t-on ce vendredi matin dans la revue de presse internationale. Également au programme : les mains baladeuses d'un sénateur américain...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Bye bye, Disgrace Mugabe"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 16 novembre, la mise en résidence surveillée de Robert Mugabe, après le coup de force de l’armée zimbabwéenne. L’invitation...

En savoir plus

16/11/2017 Revue de presse internationale

"Le retour du "french flair""

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 16 novembre, les ambitions environnementales affichées par Angela Merkel et Emmanuel Macron à la COP23. Le contrat record...

En savoir plus

15/11/2017 Revue de presse internationale

"A Raqqa, l'incroyable exfiltration des djihadistes"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 15 novembre, l’intervention télévision diffusée cette nuit, d’officiers zimbabwéens clamant vouloir chasser «les...

En savoir plus