Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2016-05-02 21:47 LE JOURNAL DE L'AFRIQUE

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, victime collatérale du conflit entre l’Arabie Saoudite et le Hezbollah

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Finlande : un modèle social et migratoire ébranlé (partie 1)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Finlande : un modèle social et migratoire ébranlé (partie 2)

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

"Fusacs" : le grand Monopoly des fusions-acquisitions

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La mode, seconde industrie la plus polluante au monde

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les yeux d'la tête" : les rois de la fête sortent un nouvel album

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Alissa J. Rubin : "Les femmes afghanes n'existent pas en dehors du foyer"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Engie : Isabelle Kocher une patronne sous tutelle ?

En savoir plus

Asie - pacifique

L'adolescente pakistanaise Malala Yousafzaï lauréate du Prix Sakharov

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/12/2015

L’adolescente pakistanaise Malala Yousafzaï a reçu le Prix Sakharov du Parlement européen, jeudi. Cette jeune pakistanaise victime des Taliban est devenue le porte-étendard de l’éducation des jeunes filles face à l’extrémisme religieux.

Déjà citée parmi les favorites dans la course au prix Nobel de la paix, qui doit être décerné en fin de semaine, la jeune Pakistanaise Malala Yousafzaï a reçu, jeudi 10 octobre, le Prix Sakharov du Parlement européen.

En un an, cette adolescente de 16 ans est devenue l’une des têtes de proue du droit à l’éducation des filles face à l’extrémisme religieux.

Le 9 octobre 2012, elle avait survécu in extremis à une attaque ciblée des Taliban à Mingora, une ville de la vallée de Swat, (nord-ouest du Pakistan) où les insurgés étaient parvenus à imposer leur vision radicale de la loi islamique entre 2007 et 2009.

Lors d’un discours prononcé le 12 juillet dernier à l’assemblée générale de l’ONU, elle avait suscité un tonnerre d’applaudissements en déclarant notamment que "Les extrémistes ont peur des livres et des stylos. Le pouvoir de l'éducation les effraie".

Lauréate du Prix Sakharov et pressentie pour le Nobel de la paix en fin de semaine, la jeune fille vit une semaine particulièrement mouvementée. Son autobiographie, intitulée "Je suis Malala : la jeune fille qui s'est levée pour l'éducation et sur qui les Taliban ont tiré", est sortie mardi.

Avec dépêche

Première publication : 10/10/2013

  • Il y a un an, les Talibans tentaient d’assassiner la lycéenne Malala

    En savoir plus

  • DROITS DES FEMMES

    Favorite pour le Nobel de la paix, la Pakistanaise Malala se raconte dans un livre

    En savoir plus

  • DROITS DES FEMMES

    Malala à l'ONU : "Les Taliban voulaient nous réduire au silence mais ils ont échoué"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)