Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : Xi Jinping promet "un nouveau modèle commercial" plus ouvert et plus équitable

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le scrutin sera-t-il crédible ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Congrès du Parti Communiste Chinois : Xi Jinping, nouveau Mao ?

En savoir plus

FOCUS

La pollution aux PCB, l'autre scandale qui vise Monsanto

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"The Square" : Palme d'or cynique sur notre société occidentale

En savoir plus

FACE À FACE

Interview d'Emmanuel Macron : François Hollande "ne passera rien" au président

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le parti communiste chinois, ce n'est pas ce que vous croyez"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : Xi Jinping veut "ouvrir davantage" l'économie

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 10/10/2013

Israël reste vigilant sur les dossiers iraniens et syriens

Malgré la récente percée diplomatique sur le dossier syrien et les signes d'ouverture entre Iraniens et Américains, le gouvernement israélien n’entend pas baisser pas la garde face aux menaces régionales.

Le nouveau président iranien Hassan Rohani, plus modéré que son prédécesseur Mahmoud Ahmadinejad, a cherché à calmer les tensions avec l'Occident pendant sa visite aux États-Unis, lors de l'Assemblée générale des Nations unies. Avec en point d'orgue un contact direct – par téléphone – avec le président américain Barack Obama, le 27 septembre.

 

Méfiant, l'État hébreu attend de voir des progrès vérifiables sur la destruction des armes chimiques du turbulent voisin syrien, mais surtout sur le démantèlement du programme  nucléaire iranien. Les Israéliens veulent surtout que ces efforts diplomatiques soient accompagnés d'une menace militaire crédible. Notamment pour le cas iranien, car le gouvernement israélien n'est pas sûr que les signaux d'apaisement envoyés par Téhéran sur le dossier nucléaire ne soient pas qu'un leurre. "Les jolies phrases c’est bien, mais on ne peut pas se déclarer satisfait avant d’avoir vu un changement concret sur le terrain, un changement que l’on peut vérifier", confie à FRANCE 24, Ygal Palmor, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

 

Les grandes puissances et Israël soupçonnent l'Iran de chercher à se doter d'armes nucléaires, sous couvert d'un programme civil, ce que la République islamique dément. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou avait estimé en juillet que l'Iran se rapprochait de la "ligne rouge". Début octobre, il a indiqué que son pays "ne laissera pas l'Iran obtenir des armes nucléaires. Si Israël est obligé d'agir seul, il agira seul".

 

Quant au Hezbollah, Israël reste persuadé que le mouvement politico-militaire libanais continue de s'armer pour préparer la prochaine guerre contre lui. Le 9 octobre, le chef d'État-major de l'armée israélienne Benny Gantz a déclaré que le mouvement chiite restait une menace majeure pour son pays. En conséquence, les autorités israéliennes souhaitent montrer à ses ennemis régionaux qu'elles sont en mesure de les attaquer si nécessaire."Nous entraînons nos unités tout le temps, quoi qu'il se passe autour de nous. Nous voulons être sûrs d'être prêts pour la prochaine fois que nous devons attaquer, explique à FRANCE 24, le lieutenant Archie Leonard, sous-commandant de la section Guerilla Urbaine, de l’armée israélienne.

Par Gallagher FENWICK

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/10/2017 Amériques

La pollution aux PCB, l'autre scandale qui vise Monsanto

Avant de se reconvertir dans l'agrochimie et les OGM, le groupe Monsanto produisait des PCB, une substance chimique industrielle devenue synonyme pour les Américains de scandale...

En savoir plus

17/10/2017 sécurité

Lutte contre le terrorisme en France : l'opération sentinelle à bout de souffle?

Alors que l'état d'urgence devrait être levé dans quelques semaines en France et remplacé par de nouvelles mesures inscrites dans la loi, nous vous emmenons à la rencontre des...

En savoir plus

16/10/2017 Turquie

Turquie : face à la désillusion, la fuite des cerveaux

Depuis le coup d'État manqué de juillet 2016, des milliers de Turcs ont choisi de quitter le pays, d'après un rapport publié par le principal parti d'opposition. Droits de...

En savoir plus

13/10/2017 Autriche

Autriche : Sebastian Kurz, un jeune homme pressé en bonne route pour la chancellerie

Il a 31 ans, une tête de gendre idéal et une ambition qui semble sans limites. Sebastian Kurz pourrait bientôt devenir le nouveau chancelier autrichien. Le parti qu’il dirige,...

En savoir plus

12/10/2017 EUROPE

Vidéo : qui est Carles Puigdemont, le Catalan qui défie Madrid ?

Depuis plusieurs semaines Carles Puigdemont a engagé un bras de fer avec Madrid. Âgé de 54 ans, le président séparatiste de la Catalogne a consacré sa vie à la cause...

En savoir plus