Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

Le Premier ministre libyen Ali Zeidan a été enlevé par des hommes armés

Photo Twitter du Premier ministre libyen au moment de son "arrestation"

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/10/2013

Le Premier ministre libyen Ali Zeidan a été enlevé à Tripoli jeudi matin. Une action revendiquée par un groupe d'ex-rebelles en représailles de l'arrestation d’Abou Anas al-Liby, samedi dernier.

Le Premier ministre libyen Ali Zeidan a été enlevé jeudi 10 octobre à l'aube par des hommes armés "pour des raisons inconnues par un groupe d'hommes qui seraient des ex-rebelles", a annoncé le gouvernement. Une information rapidement confirmée par le ministre libyen de la justice sur l'antenne arabophone de FRANCE 24.

Photo du Premier ministre libyen postée jeudi matin sur Twitter.

Ali Zeidan a été kidnappé à l’hôtel Corinthia, où il séjournait à Tripoli, et a été "conduit vers une destination inconnue".

"Un grand nombre d'hommes armés sont entrés dans les lieux très tôt jeudi. Mais nous n'avons rien compris à ce qui se passait", a indiqué à l'AFP un employé de l'hôtel.

D'après la Cellule des opérations des révolutionnaires de Libye, qui a revendiqué cette arrestation sur sa page Facebook,  Ali Zeidan a été arrêté conformément aux articles relatifs aux "crimes et délits préjudiciables à l'État" et aux "crimes et délits préjudiciables à la sûreté de l'État". Il est en "bonne santé", a précisé un porte-parole de ce groupe, interrogé par l'agence libyenne Lana.

Le conseil des ministres a indiqué toutefois sur sa page Facebook "ne pas être au courant d'une levée de l'immunité ou d'aucun ordre d'arrestation".

Une réaction à l'arrestation d'Abou Anas al-Liby

Cet enlèvement survient quelques jours après la capture à Tripoli, samedi 5 octobre, d'un responsable d'Al-Qaïda, Abou Anas al-Liby, par un commando américain. Une action qui avait suscité la colère de mouvements islamistes, certains accusant le gouvernement libyen d'avoir été informé au préalable de cette opération.

"Son arrestation intervient après la déclaration de John Kerry concernant la capture d'Abou Anas al-Liby, après qu'il a dit que le gouvernement libyen était informé de cette opération", a dit un porte-parole du groupe connu sous le nom de Chambre des révolutionnaires de Libye.

Une réunion d’urgence entre le gouvernement et le Congrès général national (Parlement) a d’ores et déjà été annoncée pour "traiter cette situation", précise le communiqué du gouvernement, qui "appelle les citoyens au calme".

Deux ans après le renversement et la mort de Mouammar Kadhafi, le gouvernement libyen issu de cette révolution peine à imposer son autorité aux nombreux groupes armés restés actifs sur l'ensemble du vaste territoire de la Libye.

Ali Zeidan invité de l'entretien de FRANCE 24, le 13 février 2013

Avec dépêches
 

Première publication : 10/10/2013

  • TERRORISME

    Capture d'Abou Anas al-Libi, un chef d'Al-Qaïda qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • LIBYE

    Seif al-Islam et l’ancienne garde rapprochée de Kadhafi devant la justice

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    La Libye dépassée par le flux de migrants africains vers l’Europe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)