Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser nous-mêmes" les prélèvements, dit Trevidic

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

FOCUS

Liban : retour sur les affrontements à Tripoli

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Barrage de Sivens : après le drame, l'instrumentalisation politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : montez à bord du navire de Frank Gehry !

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sofia Amara, auteur d'"Infiltrée dans l'enfer syrien"

En savoir plus

FRANCE

Nathalie Kosciusko-Morizet dévoile ses candidats pour la mairie de Paris

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/10/2013

Nathalie Kosciusko-Morizet a présenté jeudi la liste des "chefs de file", qui brigueront les vingt arrondissements de Paris en vue des municipales de mars 2014. Onze femmes et neuf hommes figurent sur la liste du "renouvellement".

Hasard ou pure coïncidence? Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) a présenté jeudi 10 octobre ses "chefs de file" des vingt arrondissements de Paris pour les municipales de mars, la veille de la présentation des têtes de listes de sa rivale socialiste, Anne Hidalgo.

"Aujourd'hui nous sommes prêts [...]. Pourquoi attendre? Il n'y a pas de motif, pas de raison", a répliqué la candidate à la mairie de Paris, à ceux qui lui reprocheraient de présenter trop tôt ses "chefs de file" pour les municipales de mars 2014.

Éviction de Jean Tibéri

La candidate UMP a annoncé les noms des onze femmes et neuf hommes, qui, selon elle, sont d'ores et déjà "prêts" à mener la bataille pour ravir la capitale aux socialistes.

Avec bises et photos communes autour de NKM, l'heure était venue de solder les inimitiés. Devant la presse réunie dans son local de campagne, la candidate qui brigue elle-même le XIVe arrondissement, a présenté, en mode "stand up", micro à la main, un à un ses candidats. Elle a en outre salué les gestes constructifs ou de réconciliation, comme celui du maire sortant du VIIIe - un des fiefs de l'UMP à Paris -, François Lebel. Ce dernier a accepté de passer la main à sa première adjointe. Seules Florence Berthout et Rachida Dati manquaient à l’appel.

Les maires sortants Jean-François Legaret (Ier), Jean-Pierre Lecoq (VIe), Rachida Dati (VIIe), Philippe Goujon (XVe), Claude Goasguen (XVIe), Brigitte Kuster (XVIIe) ont été reconduits dans la nouvelle liste. À noter que Brigitte Kuster, maire du 17e arrondissement, aura comme numéro deux sur sa liste le député Bernard Debré, qui avait revendiqué la première place fin 2012.

La benjamine du Conseil de Paris, Anne-Laure Harel, âgée de 29 ans, mènera la liste dans le IIIe. Par ailleurs, trois des 20 chefs de file (dont l'âge moyen est de 47 ans) sont non élus, toutes des femmes, candidates dans les IIe, Xe et XIIIe.

"Chefs de file" et non "têtes de liste"

Sans surprise, Vincent Roger et l'ancien candidat à la primaire, Pierre-Yves Bournazel, sont les candidats des IVe et XVIIIe. Une troisième porte-parole de la campagne, Valérie Montandon, relève le défi dans le XIIe, cible majeure de la "reconquête" avec le XIVe.

"Il s'agit de bien de chefs de file" UMP et non de têtes de liste, a insisté Mme Kosciusko-Morizet, car "nous sommes engagés dans un dialogue avec le centre (MoDem et UDI) pour des listes d'union que je souhaite avant le premier tour".

Avec dépêches

Première publication : 10/10/2013

  • FRANCE

    La bataille pour Paris entre NKM et Anne Hidalgo a commencé

    En savoir plus

  • FRANCE

    Municipales à Paris : NKM remporte la primaire UMP dès le premier tour

    En savoir plus

  • FRANCE

    Primaire UMP à Paris : suspense avant la proclamation des résultats du premier tour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)