Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • EN DIRECT : Les quatre ex-otages libérés samedi ont atterri sur le sol français

    En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps de victimes du naufrage du ferry repêchés

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

SPORT

Dans l’ombre d’Eto’o, le Cameroun prépare son barrage face à la Tunisie

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 10/10/2013

L’équipe du Cameroun avec Samuel Eto’o prépare en région parisienne son barrage face à la Tunisie, dimanche à Rades. En ligne de mire, une qualification pour le Mondial-2014 au Brésil. FRANCE 24 a rencontré les Lions indomptables.

Ambiance studieuse dans la tanière des Lions Indomptables. Réunis à Lisses, en région parisienne, les Camerounais préparent dans le calme le match aller des barrages pour la Coupe du monde 2014. Ce match est attendu dimanche 13 octobre à Rades, et opposera le Cameroun à la Tunisie.

"La solidarité et la sérénité sont au top. Certes cela ne suffit pas, mais pour la vie de groupe c’est primordial", affirme le défenseur Nicolas Nkoulou.

Officiellement, le retour de Samuel Eto’o en sélection, après sa vraie/fausse retraite internationale, ne provoque aucun souci au sein des Lions. "Samuel est venu. La porte est toujours ouverte", indique à ce propos l’entraîneur Volker Finke. "C’est une bonne décision qu’il veuille aider. J’espère qu’avec lui on va pouvoir faire des séances demain (jeudi, ndlr), et après-demain (vendredi, ndlr). Je crois que c’est un attaquant sur lequel on peut compter." On peut pourtant en douter!

"Les polémiques ne sont pas seulement fatigantes, elles sont aussi usantes"

Alors que ses coéquipiers s’entraînaient mercredi au complexe Léonard de Vinci à Lisses, l’attaquant de Chelsea était lui assis sur un canapé, tranquille, dans un salon de l'hôtel situé à quelques mètres de là. Capuche sur la tête, Eto'o ne souhaita pas répondre aux sollicitations des journalistes. Une situation sur laquelle Nicolas Nkoulou et Alexandre Song n’ont pas voulu s'attarder. "Il a ses raisons. Nous, on est là pour travailler […] Pour gagner, on n’a pas besoin d’un seul joueur, mais des 25, que le coach a convoqués. Si on ne devait compter que sur une personne, ce serait difficile", a expliqué le milieu de terrain du FC Barcelone.

"Les polémiques (autour de la sélection camerounaise, ndlr) ne sont pas seulement fatigantes, elles sont aussi usantes", a ajouté le défenseur de l’OM Nicolas Nkoulou. "Le plus important, c’est d’être solidaire. On essaie d’écarter la mauvaise herbe, le mauvais élément. On va se serrer les coudes, et bien travailler pour se qualifier."

Car la tâche s’annonce compliquée face aux Aigles de Carthage. "On connait la Tunisie, ses forces et ses faiblesses", explique Volker Finke, surpris des absences des tunisiens Darragi et Msakni. "La Tunisie au classement FIFA, c’est dix à douze places de mieux que nous (15, ndlr). Nous ne sommes donc pas favoris."

D’autant que l’ambiance à Rades s’annonce chaude dimanche. "Le match ne va pas être facile, mais on y va pour faire un bon résultat", précise Alexandre Song. "On a raté deux Coupes d’Afrique des Nations (CAN) consécutives, on a donc à cœur joie de se racheter. Rien ne nous empêchera d’aller à cette coupe du Monde. On est face à notre destin."

Point positif pour la sélection camerounaise : le match retour se disputera chez elle, à Yaoundé, le 17 novembre prochain. "Malgré les moments difficiles, le public a toujours été derrière nous", indique Song. " Avec la maturité, on a appris de nos erreurs. Aujourd’hui on a l’opportunité de faire quelque chose de bien. Avec l’envie et la volonté de tout le monde, on va tout donner. Cette coupe du Monde est primordiale."

Première publication : 10/10/2013

  • ÉLIMINATOIRES MONDIAL-2014

    Samuel Eto’o de retour dans la tanière des Lions indomptables

    En savoir plus

  • ÉLIMINATOIRES MONDIAL-2014

    Sénégal : "la Côte d'Ivoire, c'est notre chat noir"

    En savoir plus

  • AFRIQUE

    Cavale de sportifs africains : des Sénégalais et des Congolais privés de sortie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)