Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Moyen-orient

Pèlerinage à la Mecque : Riyad craint une action des Frères musulmans

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/10/2013

À la suite d'informations relayées par des médias arabes faisant état de l'intention des Frères musulmans d'Égypte de manifester à La Mecque, pendant le pèlerinage annuel, Riyad a décidé de renforcer son dispositif de sécurité.

Le pèlerinage annuel à La Mecque, l'un des cinq piliers de l'islam que tout musulman est censé accomplir au moins une fois dans sa vie, débute cette année le 13 octobre et s'achèvera cinq jours plus tard. Signe des tensions qui secouent le monde arabe, notamment la poursuite du conflit en Syrie et des violences en Égypte, le ministre saoudien de l'Intérieur a mis en garde, le 9 octobre, contre toute instrumentalisation politique du Hajj.    

Si les autorités saoudiennes ont l'habitude de mettre en garde contre toute manifestation durant le pèlerinage, elles semblent toutefois particulièrement préoccupées cette année. Et pour cause, des informations relayées par des médias arabes ont fait état de l'intention des Frères musulmans d'Égypte d'appeler les fidèles à manifester à La Mecque en soutien au président égyptien Mohamed Morsi, destitué par l’armée début juillet.
 
Une confrérie honnie par Riyad
 
Le royaume wahhabite s’était félicité de la chute du président issu de la confrérie, et avait promis une aide financière extrêmement généreuse au gouvernement intérimaire mis sur pied par le général Abdel Fattah al-Sissi, le nouvel homme fort de l'Égypte. Malgré leur rigorisme religieux, les Frères musulmans sont honnis par Riyad, qui perçoit l’activisme politique de la confrérie, une pratique bannie par les monarchies du Golfe, comme un facteur de déstabilisation sociale et une menace pour la pérennité de son pouvoir héréditaire.
 
"Le gouvernement saoudien demande à tous les pèlerins d'effectuer ce rituel en s'abstenant de toute action pouvant mettre leur sécurité en danger", a déclaré le prince Mohammed ben Nayef à l'agence officielle SPA. Il a révélé que le ministère de l'Intérieur avait mobilisé 95 000 agents outre le soutien des ministères de la Défense, de la Garde nationale et des renseignements. Il a également annoncé la prochaine création d'un service de sécurité chargé du Hajj qui serait fort de 40 000 hommes.

 Avec dépêches.

Première publication : 11/10/2013

  • ÉGYPTE

    Le général al-Sissi, tombeur des Frères musulmans, poussé vers la présidentielle

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les Saoudiens donnent "carte blanche" à l’armée égyptienne pour mater les Frères

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L’Arabie saoudite promet 5 milliards de dollars d'aide à l'Égypte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)