Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Les Bleus champions du monde : quel impact sur la croissance française ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Visite de Donald Trump au Royaume-Uni : nouveau coup de théâtre

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Donald Trump : le président qui divise l'Europe ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

L'amour à la française, mythe ou réalité ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani en danseuse de break, un nouveau défi relevé

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Portugal : l'eucalyptus met le feu aux poudres

En savoir plus

FOCUS

Syrie : à Idleb, se reconstruire grâce au sport

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron au Congrès à Versailles : l'État-providence est-il obsolète ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : une séparation en douceur est-elle encore possible ?

En savoir plus

SPORT

Le Burkina Faso à l’épreuve des Fennecs d’Algérie

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 11/10/2013

Le Burkina Faso reçoit samedi, à Ouagadougou, l’Algérie dans le cadre du barrage aller au Mondial-2014 (18 h heures de Paris). Les Étalons, vice-champions d’Afrique, visent une qualification historique pour la coupe du Monde face aux Fennecs.

Le Burkina Faso, finaliste surprise de la dernière coupe d'Afrique des nations (CAN), accueille le 12 octobre l’équipe algérienne, entraînée par Vahid Halilhodzic, lors du troisième tour des qualifications de la zone Afrique pour le Mondial-2014. Un quasi-miracle pour les Étalons qui avaient bien mal débuté ces éliminatoires. Après deux matches en phase de groupes, les coéquipiers de Charles Kaboré semblaient déjà hors course. La faute tout d’abord à une défaite sur tapis vert contre le Congo (0-3, le 2 juin 2012). Les Étalons avaient utilisé un joueur, Hervé Zengue, camerounais de naissance mais marié à une Burkinabè. Puis à une deuxième défaite au Gabon (0-1). Mais ça c’était avant la CAN 2013 et une place de vice-champion d’Afrique.

Dès lors, les Burkinabè, comme métamorphosés, ont remporté tous leurs matches, notamment au Congo (1-0, le 15 juin dernier) puis contre le Gabon (1-0, le 7 septembre). "On revient de très loin", concède le capitaine des Étalons, Charles Kaboré, sur RFI. "La CAN fut une bonne expérience, maintenant il faut continuer sur cette lancée. Cette CAN 2013 a changé le regard des gens. Nous ne sommes plus une petite équipe qui cherche ses repères. Tout le monde nous reconnaît maintenant."

"Les 25 joueurs algériens sont meilleurs que les 25 joueurs burkinabés"

Les Burkinabè peuvent donc croire en leurs chances de participer au premier Mondial de leur histoire. "On croit en nos chances, en nos qualités", ajoute justement l’ancien joueur de l’OM. "Il y a beaucoup de joueurs qui ont acquis de l’expérience dans le championnat français comme Jonathan Pitroipa et Bakary Koné. Le public sera derrière nous et on va tout donner pour gagner le match aller."

Les hommes de Paul Put devront néanmoins se méfier d'Algériens en quête de leur quatrième participation à une Coupe du monde et contre lesquels ils restent sur une défaite en amical (2-0) en juin à Blida.

"Il nous manque Alain Traoré, sinon tout le monde est là", explique Kaboré. "On sait que l’Algérie nous attend, mais on va jouer notre carte à fond. On a beaucoup mûri. Avant, on faisait beaucoup d’erreurs défensives, j’espère que contre l’Algérie on ne va pas retomber dans nos travers."

Pour Rolland Courbis, entraîneur de l’USM Alger, les Fennecs sont les favoris de cette opposition car ils ont notamment l’avantage de recevoir au match retour (19 novembre à Blida NDLR). "Le match aller sera très compliqué, mais en prenant les choses au sérieux, je pense que les 25 joueurs algériens sont meilleurs que les 25 joueurs burkinabé", a confié à FRANCE 24 l’ancien entraîneur de l’OM. "D'autant plus que le meilleur joueur du Burkina-Faso, Alain Traoré, ne joue pas, donc pour moi l’Algérie est favorite."

Première publication : 11/10/2013

  • ÉLIMINATOIRES MONDIAL-2014

    Samuel Eto’o de retour dans la tanière des Lions indomptables

    En savoir plus

  • ÉLIMINATOIRES MONDIAL-2014

    Sénégal : "la Côte d'Ivoire, c'est notre chat noir"

    En savoir plus

  • ELIMINATOIRES MONDIAL-2014

    Dans l’ombre d’Eto’o, le Cameroun prépare son barrage face à la Tunisie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)