Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dites 33 !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

Afrique

Pour FRANCE 24, le Premier ministre libyen revient sur sa "prise en otage"

© AFP | Photo d'archive d'Ali Zeidan, Premier ministre libyen

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/10/2013

Quelques heures après son bref enlèvement par un groupe d'ex-rebelles, le Premier ministre libyen Ali Zeidan s'est exprimé sur FRANCE 24. Il assure que ses ravisseurs ont pour projet de renverser le gouvernement.

Le ton est plus sec, les propos plus accusateurs. Quelques heures après avoir joué l'apaisement, le Premier ministre libyen Ali Zeidan, enlevé pendant six heures par un groupe d'ex-rebelles à Tripoli, a dénoncé sur l'antenne de FRANCE 24 un véritable agenda politique derrière sa capture.

"C’est un parti politique qui veut déstabiliser le gouvernement actuel, précipiter sa chute par tous les moyens, a déclaré le Premier ministre libyen Ali Zeidan. "Pour avoir parlé avec ceux qui m’ont pris en otage, j’ai compris les raisons de mon enlèvement. Ils veulent destituer le gouvernement par la force ou par la voie démocratique. Dans les jours qui viennent, je donnerai plus d’informations sur ce parti politique qui a organisé mon enlèvement", a-t-il insisté.

Âgé d'une soixantaine d'années, Ali Zeidan, avait été enlevé à l'aube, jeudi 10 octobre, à l'hôtel Corinthia, l'un des lieux les mieux protégés de la capitale, où il réside comme de nombreux hauts fonctionnaires et diplomates.

Peu après sa libération, le Premier ministre avait pourtant appelé à l'apaisement. "J'espère que ce problème (mon enlèvement, ndlr) sera réglé avec raison et sagesse", en évitant "l'escalade", avait-il déclaré lors d'une allocution retransmise à la télévision.

Les milices au-dessus des lois

Depuis la chute de Kadhafi en octobre 2011, les autorités de transition peinent à contrôler les groupes d'ex-rebelles ayant combattu l'ancien régime.

Aguerries par leurs combats contre les forces du dictateur déchu, lourdement armées et empreintes d'un sentiment de légitimité et d'impunité selon les observateurs, ces milices sont montées en puissance, refusant obstinément de déposer les armes.

Première publication : 11/10/2013

  • LIBYE

    Libéré, le Premier ministre libyen Ali Zeidan joue l'apaisement

    En savoir plus

  • LIBYE

    Le Premier ministre libyen Ali Zeidan a été enlevé par des hommes armés

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)