Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

Asie - pacifique

Prix Nobel de la paix : les Taliban "se réjouissent" de l'échec de Malala

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/10/2013

Les Taliban pakistanais se sont "réjouis", lorsque la jeune militante pour le droit à l'éducation n'a pas remporté le Nobel, une distinction qui devrait, selon eux, être attribuée à "de vrais musulmans qui se battent pour la défense de l'islam".

Le prix Nobel de la paix a été décerné, vendredi 11 octobre, à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), une nouvelle qui a été bien accuellie chez les taliban pakistanais qui ne souhaitaient pas voir leur compatriote Malala Yousafzaï gratifiée d'une telle récompense.

"Nous nous réjouissons du fait qu'elle n'ait pas remporté le prix. Nous avions déjà dit qu'elle ne le méritait pas. Elle n'a rien accompli d'important... Ce prix devrait être remis à de vrais musulmans qui se battent pour la défense de l'islam", a affirmé à l'AFP Shahidullah Shahid, le porte-parole des rebelles islamistes.

Un homme du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP, talibans pakistanais) avait tiré une balle dans la tête de la jeune militante le 9 octobre 2012 à Mingora, dans la vallée de Swat, région du nord-ouest pakistanais où les insurgés avaient imposé leur loi de 2007 à 2009.

Pluie de récompenses

La jeune Malala, qui avait dénoncé les exactions des Taliban à l'époque, avait réchappée in extremis à cet attentat et été transférée en Angleterre pour y être opérée.

Depuis, elle a remporté de nombreuses distinctions, dont le prix Sakharov du Parlement européen décerné jeudi, une décision que les Taliban pakistanais avaient critiqué.

L'adolescente aujourd'hui âgée de 16 ans était aussi en lice pour le prix Nobel de la paix qui a été décerné vendredi à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Avec dépêches

Première publication : 11/10/2013

  • DROITS DE L'HOMME

    L'adolescente pakistanaise Malala Yousafzaï lauréate du Prix Sakharov

    En savoir plus

  • DROITS DES FEMMES

    Favorite pour le Nobel de la paix, la Pakistanaise Malala se raconte dans un livre

    En savoir plus

  • DROITS DES FEMMES

    Malala à l'ONU : "Les Taliban voulaient nous réduire au silence mais ils ont échoué"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)