Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

EUROPE

L'Irlande annonce son retrait du plan de sauvetage UE-FMI à la mi-décembre

© AFP | Le Premier ministre irlandais Enda Kenny

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/10/2013

L'Irlande, qui a récemment connu une amélioration de son économie, envisage de s'affranchir du plan d'aide de l'UE et du FMI à la mi-décembre. Dublin avait accepté le dispositif de sauvetage en 2010 en raison de la crise.

L'Irlande deviendra à la mi-décembre le premier pays de la zone euro à s'affranchir du plan d'aide que lui ont accordé l'Union européenne, la Banque centrale européenne et le FMI, a annoncé samedi soir le parti au pouvoir, le Fine Gael.

Le Premier ministre Enda Kenny a déclaré lors d'un rassemblement du Fine Gael que "l'urgence économique sera terminée" lorsque le pays s'affranchira, le 15 décembre, du plan d'aide de 85 milliards d'euros, confirmant pour la première fois la date officielle de sortie de ce plan.

"Il reste encore beaucoup de chemin à faire. Mais enfin, la période du plan d'aide sera révolue", a dit Enda Kenny sous des applaudissements nourris.

Le gouvernement irlandais avait dû accepter ce plan d'aide du FMI et de l'Union européenne en 2010 en raison de la crise. Il doit présenter son nouveau budget mardi prochain.

Dublin avait appelé à l'aide face à l'explosion de la bulle immobilière ainsi qu'au naufrage de ses banques et avait ainsi obtenu un plan de sauvetage global de 85 milliards d'euros, assorti de conditions strictes.

Récente amélioration de l'économie

Mais l'Irlande a vu son économie s'améliorer récemment. Au deuxième trimestre elle est sortie de la récession avec une croissance de 0,4 % grâce aux progrès du secteur de la construction et des exportations.

"Cela ne veut pas dire que nos problèmes financiers sont derrière nous. Il y a encore des moments difficiles devant nous. Il y a du chemin à faire", a poursuivi M. Kenny.
"Mais au moins l'ère du sauvetage sera terminée. L'urgence économique est finie", a-t-il dit, tout en reconnaissant que le budget à venir serait "rigoureux", avec 2,5 milliards d'euros représentant à la fois des impôts supplémentaires et des coupures dans les dépenses.

Mais grâce à ces mesures, a-t-il expliqué, le déficit n'atteindra que 4,8 % du PIB l'année prochaine. Le gouvernement publiera un nouveau plan économique à moyen terme vers la fin de l'année en cours, a encore précisé le Premier ministre.

Avec dépêches
 

Première publication : 13/10/2013

  • IRLANDE

    Dublin obtient un long répit de la Banque centrale européenne

    En savoir plus

  • IRLANDE

    Budget 2013 : Dublin poursuit sa cure d'austérité

    En savoir plus

  • IRLANDE

    Les Irlandais se prononcent par référendum sur le pacte budgétaire européen

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)