Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

Economie

La Croix-Rouge britannique se remet à distribuer des repas aux démunis

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 14/10/2013

C’est tout un symbole de la dégradation de la situation sociale en Grande-Bretagne, depuis le début de la crise financière de 2008 : la Croix-Rouge va, pour la première fois depuis 1945, aider à distribuer de la nourriture aux plus démunis.

Pour les Britanniques, c’est une première depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, et un signe de la paupérisation d’une partie de la population. La Croix-Rouge participera, fin novembre, à un programme de collecte et de distribution de nourriture pour les plus pauvres.

La célèbre ONG suisse participe, certes, dans d’autres pays européens, tels que la France, à des opérations similaires depuis des années. Mais pas en Angleterre. “Jusqu’à présent nous fournissions de la nourriture aux demandeurs d’asile et réfugiés, ou lors d’événements extraordinaires, comme les inondations de 2009, mais d’autres institutions s’occupaient du reste de la population”, reconnaît la Croix-Rouge britannique à FRANCE 24.

Pour les Britanniques, la Croix-Rouge est surtout synonyme “d’intervention dans des zones de désastres humanitaires”, comme le rappelle le quotidien britannique “The Independent”. C’est dire à quel point la participation de l’ONG à cette opération, qui doit se dérouler les trois derniers jours de novembre, a valeur de symbole. “C’est un choc d’apprendre que la Croix-Rouge britannique s’implique ainsi, généralement ils se concentrent sur d’autres missions. Cela démontre à quel point la situation s’est dégradée dans le pays”, a souligné Chris Jones, responsable des questions relatives à la pauvreté en Grande-Bretagne pour l’ONG Oxfam.

+ 170 % du recours aux banques alimentaires

Pourtant, à cette occasion, la Croix-Rouge n’est même pas le chef d’orchestre de l’action. Elle se contente de mettre ses 30 000 volontaires à disposition de deux autres ONG, FareShare et The Trussell Trust, pour collecter la nourriture à la sortie des supermarchés Tesco à travers pays. Cette action, menée pour la troisième année consécutive, doit permettre de récupérer près de 4 millions de plats qui seront ensuite redistribués aux plus démunis. Plus de 350 000 Britanniques avaient dû avoir recours aux banques alimentaires pour se nourrir en 2012, d’après les données de The Trussell Trust, qui précise que c’est “une augmentation de 170 % par rapport à l’année précédente”.

C’est cette augmentation, due essentiellement aux dégâts causés par les politiques d’austérité, d’après les ONG, qui a poussé la Croix-Rouge à participer. “C’est une première étape, qui peut déboucher sur un engagement plus actif dans le soutien des populations les plus démunies”, souligne, dans un communiqué de presse, Juliet Mountford, l’une des responsables de la Croix-Rouge britannique.

La décision de s’investir ainsi intervient, en outre, au moment où l’ONG suisse publie un rapport alarmiste sur l’”impact humanitaire de la crise financière en Europe”. Selon la Croix-Rouge, le nombre de personnes, en Europe, qui dépendent des banques alimentaires a progressé de 75 % depuis 2009, et 43 millions d’Européens “n’ont pas de quoi se nourrir chaque jour”.

Première publication : 14/10/2013

  • FRANCE

    Pauvreté : le Secours populaire se mobilise pour sauver l'aide alimentaire européenne

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Les jeunes Britanniques particulièrement touchés par un taux de chômage record

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    La dette britannique atteint un record de 152,842 milliards de livres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)