Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

  • Hollande : Assad "n'est pas un partenaire de la lutte contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Contre-offensive des pro-russes à l'Est, Kiev en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

Economie

Alstom décroche le jackpot en Afrique du Sud

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/10/2013

3,8 milliards d'euros. C'est le montant du contrat que l'équipementier français a décroché en Afrique du Sud, lors de la visite du président François Hollande. Il s'agit, d'après la direction d'Alstom, du plus important contrat de son histoire.

Historique à plus d'un titre. D'abord pour Alstom, l'équipementier français, qui a, lundi 14 octobre, décroché le plus "gros contrat de son histoire". Pour 3,8 milliards d'euros, le géant hexagonal livrera 600 trains de banlieue à l'Afrique du Sud. Un contrat signé à l'occasion de la visite du président français, François Hollande, dans la première puissance économique du continent africain.

La livraison est attendue à partir de 2015, et s'étalera sur dix ans. Alstom a décroché, en outre, le contrat de maintenance de ces trains pendant 18 ans. Un surplus de travail qui devrait rapporter près d'un milliard d'euros au groupe français.

Alstom a été préféré par les autorités sud-africaines à plusieurs concurrents de poids, tels que le canadien Bombardier ou encore les chinois CNR et CSR. L'une des raisons est que le groupe français s'est engagé à faire, en partie, du "made in South Africa", en créant une usine dans la banlieue de Pretoria.

Pour les townships

C'est aussi un accord historique pour l'Afrique du Sud. Cette livraison de trains de banlieue a été présentée par les autorités du pays, comme le signe d'un changement majeur pour les millions de Sud-Africains qui vivent dans les townships.

Ces trains transportent, en effet, près de 2,2 millions de personnes par jour, essentiellement les habitants des quartiers les plus pauvres des agglomérations de Johannesburg, Pretoria, du Cap et de Durban.

Ce réseau ferroviaire est l'un des derniers vestiges de l'époque de l'apartheid, durant laquelle, pour des raisons idéologiques, il a largement été sous-entretenu, compliquant les déplacements de millions de personnes de couleurs. Depuis la fin du régime raciste sud-africain en 1994, le nouveau pouvoir a essentiellement maintenu le réseau en état de marche.

Reste qu'actuellement plus de 90 % des trains de banlieue ont plus de 50 ans. Les pannes à répétitions et les retards provoquent régulièrement la colère des usagers, qui ont, à plusieurs reprises, brûlé les trains pour protester contre leur vetusté.

Avec dépêches

Première publication : 15/10/2013

  • DIPLOMATIE

    Hollande et Zuma pour un "partenariat équilibré" entre la France et l'Afrique du Sud

    En savoir plus

  • SUISSE

    Le français Alstom condamné dans plusieurs affaires de corruption

    En savoir plus

  • RAIL

    Bataille juridique entre Alstom et Siemens au sujet de l'Eurostar

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)