Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

SPORT

L'ex-sélectionneur du Sénégal, Bruno Metsu, est mort

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/10/2013

L'ancien sélectionneur français du Sénégal Bruno Metsu a perdu son combat contre le cancer et s'est éteint à l'âge de 59 ans. Surnommé le "sorcier blanc", il avait connu son heure de gloire lors du Mondial 2002 face à la France tenante du titre.

Après de longs mois de combat contre le cancer, l’ancien milieu de terrain et entraîneur Bruno Metsu est mort dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 59 ans. Son ami Hervé Beddeleem, directeur exécutif du club de basket du BCM Gravelines-Dunkerque, a confirmé son décès auprès de l’AFP : "Je suis retourné. Bruno avait tout pour être heureux, une carrière professionnelle exemplaire, un beau parcours, de l’argent, tout pour être heureux avec sa femme et ses enfants et puis le cancer l’a emporté, c’est incroyable".

Originaire du nord de la France, Bruno Metsu avait débuté sa carrière en tant que joueur à Dunkerque dans les années 1970. Après avoir pris sa retraite en 1987, le footballeur avait connu le succès en tant qu’entraîneur. Surnommé le "sorcier blanc" en Afrique, le coach à la légendaire crinière argentée avait notamment brillé lors de la Coupe du monde de 2002, durant laquelle il avait battu la France tenante du titre lors du match d’ouverture avec l’équipe du Sénégal. À la tête des Lions de la Teranga, il avait réussi l’exploit de se qualifier pour les quarts de finale.

"Je joue le match de ma vie"

Bruno Metsu avait ensuite poursuivi sa carrière de coach dans plusieurs pays, notamment aux Émirats arabes unis, avec qui il avait remporté en 2007 la Coupe du Golfe des nations. Nommé en 2012 aux commandes de l’équipe d’Al-Wasl à Dubaï, pour remplacer Diego Maradona, il avait appris en octobre dernier qu’il souffrait d’un triple cancer. "Je vais faire des analyses de sang et le gars m’annonce, sans y mettre les formes : 'Vous êtes en phase terminale du cancer. Vous avez des cancers du colon, du foie et du poumon'. On m’a donné trois mois… Là, c’est un choc énorme", confiait-il, en juillet dernier, au journal "l’Équipe".

Combattant sur et en dehors des terrains, Bruno Metsu n’avait jamais perdu espoir : "Aujourd’hui, oui, je joue le match de ma vie. Je suis à la mi-temps, et je veux le gagner avant la prolongation. Même si le choc a été terrible, j’ai toujours positivé. Je ne lâche pas l’affaire". Marié et père de trois enfants, le coach s’est éteint auprès des siens à Dunkerque.
 

Première publication : 15/10/2013

  • FOOTBALL

    Éliminatoires Mondial-2014 : les choses sérieuses commencent en zone Afrique

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Éliminatoires Mondial-2014 : la Côte d’Ivoire a un pied au Brésil, l’Algérie en difficulté

    En savoir plus

  • ÉLIMINATOIRES MONDIAL-2014

    Sénégal : "la Côte d'Ivoire, c'est notre chat noir"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)