Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

FRANCE

Les députés français adoptent de justesse le projet de réforme des retraites

© AFP | La ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/10/2013

L'Assemblée a adopté par 270 voix contre 249 la réforme des retraites. Fait rare pour un texte de cette importance, la majorité absolue n'a pas été atteinte, des socialistes s'étant abstenus, de même que les radicaux de gauche et les écologistes.

Le projet de réforme des retraites du gouvernement Ayrault, dont les mesures phares sont l'allongement progressif de la durée de cotisation à 43 ans et l'instauration d'un compte pénibilité, a été voté mardi 15 octobre à l'Assemblée nationale en première lecture. Le projet de loi "garantissant l'avenir et la justice du système de retraites" a été adopté par 270 voix contre 249. "Nous reprenons la flambeau des conquêtes sociales passées et nous renouons avec l'ambition d'un modèle de cohésion qui a forgé l'identité de notre pays", a dit la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine.

Mais les alliés du Parti socialiste lui ont fait défaut. Seul le groupe socialiste a voté pour ce projet de loi et n'a pas fait le plein de ses troupes puisque 17 de ses députés se sont abstenus. La majorité absolue de 289 députés n'est donc pas atteinte, fait rarissime pour un texte de cette importance.

Une réforme qualifiée d'"erreur historique"

Le Front de Gauche a voté contre un texte "anti-social", l'UMP et l'UDI aussi, pour des raisons différentes, accusant le gouvernement de "supercherie" et de "reniement" avec cette réforme qui ne revient pas notamment sur l'âge légal de départ à la retraite, maintenu à 62 ans.

Le vote solennel dans l'hémicycle s'est déroulé alors que plusieurs milliers de manifestants ont, devant le Palais Bourbon à Paris et un peu partout en France, contesté une nouvelle fois une réforme qualifiée d'"erreur historique".

Le projet de loi sera ensuite discuté au Sénat à partir du 28 octobre, le but du gouvernement étant de faire adopter définitivement la réforme avant la fin de l'année.

Avec dépêches

Première publication : 15/10/2013

  • FRANCE

    Réforme des retraites : une journée de grève en demi-teinte

    En savoir plus

  • ÉMISSION "TOUS POLITIQUES"

    Michel Sapin : le projet de réforme des retraites est "équilibré" et "juste"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Réforme des retraites : "Notre pays va droit dans le mur", prévient le Medef

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)