Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

SPORT

JO de Sotchi : des athlètes s'élèvent contre les lois discriminatoires en Russie

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 15/10/2013

À quatre mois du début des JO de Sotchi, quinze athlètes olympiques lancent une campagne pour dénoncer la loi russe interdisant "la propagande homosexuelle". Ces sportifs rappellent que la charte olympique s'oppose à "toute forme de discrimination".

Quinze athlètes olympiques nord-américains se sont regroupés pour dénoncer la récente loi russe interdisant "la propagande auprès des mineurs des relations sexuelles non traditionnelles". À l’approche des Jeux olympiques organisés à Sotchi, ces sportifs, dont le basketteur Steve Nash, le tennisman Andy Roddick ou encore la footballeuse Megan Rapinoe, s’adressent dans une lettre au nouveau président du Comité international olympique Thomas Bach pour lui demander que le CIO se positionne clairement sur cette question.

"Depuis quand une loi discriminante et basée sur l’orientation sexuelle respecte la charte olympique ? Comme le stipule en effet le sixième principe de cette charte : 'Toute forme de discrimination à l'égard d'un pays ou d'une personne fondée sur des considérations de race, de religion, de politique, de sexe ou autre est incompatible avec l'appartenance au mouvement olympique'", stipule ce document disponible sur le site Internet de l’ONG Athlete Ally.

"La loi contre la propagande homosexuelle en Russie viole clairement la charte olympique et la communauté d’athlètes doit se rassembler pour faire respecter ces principes", affirme également cette lettre accompagnée d'une pétition.

Ne plus rester immobile

Jusqu’à présent, le CIO ne s’est pas élevé contre cette loi russe. Dans un courrier adressé au mouvement international anti-homophobie All Out, qui a lancé depuis plusieurs mois une pétition pour demander l’abrogation de la loi russe, Thomas Bach s’est seulement voulu rassurant. Le président du CIO affirme avoir eu l’assurance des autorités russes que la loi anti-gay n’affecterait ni les invités ni les participants au JO de Sotchi. Le président du CIO a par ailleurs rappelé que son organisation n’avait pas vocation à "s’immiscer dans les affaires internes d’un pays souverain".

Ces propos sont jugés aujourd’hui insuffisants par les sportifs d’Athlete Ally. Pour Cameron Myler, championne de luge et porte-drapeau des États-Unis aux JO de Lillehammer en 1994, le CIO doit faire plus : "Rester immobile alors que les valeurs du mouvement olympique sont en question, c’est inenvisageable pour moi et pour beaucoup d’autres". Ces quinze athlètes, dont le skieur canadien Mike Janyk qui participera aux Jeux de Sotchi, ont prévu de relayer leur message sur les réseaux sociaux jusqu’au début de l’Olympiade.

Une des affiches diffusées par Athlete Ally pour que "les athlètes soient jugés sur leurs performances sportives et non sur leur sexualité"

Première publication : 15/10/2013

  • JEUX OLYMPIQUES

    JO de Sotchi : Poutine interdit toute manifestation pendant la compétition

    En savoir plus

  • RUSSIE

    En images : les célébrités dénoncent la loi antigay en Russie

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES DE SOTCHI

    L'athlète russe Isinbayeva sur les gays : "Les hommes vivent avec les femmes"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)