Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Inès Boujbel, PDG de Deyma

En savoir plus

POLITIQUE

Drame de Sivens : Placé dénonce "l’absence absolue d’empathie" du gouvernement

En savoir plus

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de servir du drame de Sivens

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

FOCUS

Liban : retour sur les affrontements à Tripoli

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Barrage de Sivens : après le drame, l'instrumentalisation politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Fondation Louis Vuitton : montez à bord du navire de Frank Gehry !

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un soldat français tué , 2 autres blessés dans le nord du Mali

En savoir plus

SPORT

Barrages Mondial-2014 : la France veut "éviter le Portugal"

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 16/10/2013

L’équipe de France devra passer par les barrages afin d'obtenir un billet pour le Mondial-2014. Les Bleus affronteront donc en novembre en match aller/retour la Grèce, l’Ukraine, la Croatie, ou l’épouvantail de cette liste, le Portugal.

But magnifique de Franck Ribéry face à la Finlande

Il fallait un miracle pour que l’équipe de France se qualifie directement pour la Coupe du monde 2014, mais celui-ci ne s’est pas produit mardi. Les Bleus ont pourtant rempli leur part du contrat, en dominant la Finlande au Stade de France (3-0). Mais dans le même temps, l'Espagne a battu la Géorgie (2-0), confirmant ainsi sa place en tête du Groupe I. Les coéquipiers de l’excellent Franck Ribéry disputeront donc les barrages les 15 et 19 novembre prochains. Handicap supplémentaire, ceux-ci ne seront pas tête de série.

Il s’en est fallu pourtant de très peu, ce que déplorait Didier Deschamps à l’issue du succès des Bleus. "Ce qui est rageant, c’est de ne pas être tête de série pour un point", a ainsi regretté le sélectionneur des Bleus. Deschamps estime d'ailleurs que son équipe a été "un peu pénalisée" par rapport à l’Ukraine (dernière tête de série), qui a évolué, elle, dans un groupe de six. "Sur le plan de l’équité, c’est moyen. Nous étions dans un groupe de cinq équipes, avec deux matches en moins, et donc moins de points en jeu, mais on prendra l’adversaire qu’on nous attribuera."

Justement le choix est assez restreint. À l’issue du tirage au sort, qui aura lieu le 21 octobre, les Bleus tomberont sur la Grèce, l’Ukraine, la Croatie ou le Portugal. Si, pour tous les observateurs, la sélection portugaise reste l’équipe à éviter à tout prix, Didier Deschamps estime, lui, que la Grèce, l’Ukraine et la Croatie ne seront pas un cadeau non plus. "On se dit que le Portugal va être compliqué, car on pense à Cristiano Ronaldo. C’est un très grand joueur avec une grande influence. Mais avec la Grèce, la Croatie et l’Ukraine, il y a plus de collectif. Ces sélections ne seront à mon avis pas plus faciles ou plus simples à jouer."

"Ils ont Cristiano Ronaldo, mais nous, on a Franck Ribéry"

Ses joueurs ont en revanche un avis plus tranché sur la question, à l’image du capitaine des Tricolores, Hugo Lloris. "Une équipe comme le Portugal, il vaudrait mieux l'éviter. On a déjà eu un peu de malchance au tirage des éliminatoires avec les Espagnols, ce serait encore un gros morceau pour nous."

À choisir, Samir Nasri préférerait tomber contre "la Grèce ou l’Ukraine". "Mais tout est difficile, a-t-il également affirmé. Si on tombe contre le Portugal, je ne pense pas qu’ils seront heureux de jouer contre la France."

"Ils ont Cristiano Ronaldo, mais nous, on a Franck Ribéry", a pour sa part indiqué Paul Pogba. "Les barrages, c'est toujours compliqué, mais il faudra être des hommes, ne pas se cacher", explique l'intéressé. "C'est particulier, il y a un peu plus de pression, mais il faudra jouer tranquille, jouer notre jeu, être solidaires, et montrer qu'on a envie d'aller au Brésil." Et l'attaquant du Bayern Munich de conclure : "ne pas y aller, ce serait un truc de dingue. Il ne faut même pas y penser."

Première publication : 16/10/2013

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : Angleterre, Chili, Honduras... le point sur les qualifiés

    En savoir plus

  • ÉLIMINATOIRES MONDIAL-2014

    Place aux barrages pour les Bleus victorieux de la Finlande

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Éliminatoires Mondial-2014 : la France conteste le classement Fifa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)