Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

SPORT

Barrages Mondial-2014 : la France veut "éviter le Portugal"

© AFP

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 16/10/2013

L’équipe de France devra passer par les barrages afin d'obtenir un billet pour le Mondial-2014. Les Bleus affronteront donc en novembre en match aller/retour la Grèce, l’Ukraine, la Croatie, ou l’épouvantail de cette liste, le Portugal.

But magnifique de Franck Ribéry face à la Finlande

Il fallait un miracle pour que l’équipe de France se qualifie directement pour la Coupe du monde 2014, mais celui-ci ne s’est pas produit mardi. Les Bleus ont pourtant rempli leur part du contrat, en dominant la Finlande au Stade de France (3-0). Mais dans le même temps, l'Espagne a battu la Géorgie (2-0), confirmant ainsi sa place en tête du Groupe I. Les coéquipiers de l’excellent Franck Ribéry disputeront donc les barrages les 15 et 19 novembre prochains. Handicap supplémentaire, ceux-ci ne seront pas tête de série.

Il s’en est fallu pourtant de très peu, ce que déplorait Didier Deschamps à l’issue du succès des Bleus. "Ce qui est rageant, c’est de ne pas être tête de série pour un point", a ainsi regretté le sélectionneur des Bleus. Deschamps estime d'ailleurs que son équipe a été "un peu pénalisée" par rapport à l’Ukraine (dernière tête de série), qui a évolué, elle, dans un groupe de six. "Sur le plan de l’équité, c’est moyen. Nous étions dans un groupe de cinq équipes, avec deux matches en moins, et donc moins de points en jeu, mais on prendra l’adversaire qu’on nous attribuera."

Justement le choix est assez restreint. À l’issue du tirage au sort, qui aura lieu le 21 octobre, les Bleus tomberont sur la Grèce, l’Ukraine, la Croatie ou le Portugal. Si, pour tous les observateurs, la sélection portugaise reste l’équipe à éviter à tout prix, Didier Deschamps estime, lui, que la Grèce, l’Ukraine et la Croatie ne seront pas un cadeau non plus. "On se dit que le Portugal va être compliqué, car on pense à Cristiano Ronaldo. C’est un très grand joueur avec une grande influence. Mais avec la Grèce, la Croatie et l’Ukraine, il y a plus de collectif. Ces sélections ne seront à mon avis pas plus faciles ou plus simples à jouer."

"Ils ont Cristiano Ronaldo, mais nous, on a Franck Ribéry"

Ses joueurs ont en revanche un avis plus tranché sur la question, à l’image du capitaine des Tricolores, Hugo Lloris. "Une équipe comme le Portugal, il vaudrait mieux l'éviter. On a déjà eu un peu de malchance au tirage des éliminatoires avec les Espagnols, ce serait encore un gros morceau pour nous."

À choisir, Samir Nasri préférerait tomber contre "la Grèce ou l’Ukraine". "Mais tout est difficile, a-t-il également affirmé. Si on tombe contre le Portugal, je ne pense pas qu’ils seront heureux de jouer contre la France."

"Ils ont Cristiano Ronaldo, mais nous, on a Franck Ribéry", a pour sa part indiqué Paul Pogba. "Les barrages, c'est toujours compliqué, mais il faudra être des hommes, ne pas se cacher", explique l'intéressé. "C'est particulier, il y a un peu plus de pression, mais il faudra jouer tranquille, jouer notre jeu, être solidaires, et montrer qu'on a envie d'aller au Brésil." Et l'attaquant du Bayern Munich de conclure : "ne pas y aller, ce serait un truc de dingue. Il ne faut même pas y penser."

Première publication : 16/10/2013

  • FOOTBALL

    Mondial-2014 : Angleterre, Chili, Honduras... le point sur les qualifiés

    En savoir plus

  • ÉLIMINATOIRES MONDIAL-2014

    Place aux barrages pour les Bleus victorieux de la Finlande

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Éliminatoires Mondial-2014 : la France conteste le classement Fifa

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)