Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

EUROPE

Grèce : le Parlement lève l'immunité de trois députés néonazis

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/10/2013

Le Parlement grec a levé l'immunité de six députés du parti néonazi Aube dorée, ouvrant ainsi la voie à leur inculpation formelle pour "appartenance à une organisation criminelle".

Le Parlement grec a levé mercredi l'immunité de six députés d'Aube dorée. Parmi eux, George Germenis, Efstathios Boukouras, Panagiotis Iliopoulos, qui devraient être inculpés pour "appartenance à une organisation criminelle" dans le cadre de l'offensive que mènent depuis plusieurs semaines les autorités grecques contre ce parti néonazi, qui compte 18 députés à l’Assemblée. Le vote a recueilli plus des deux tiers des voix en faveur de la levée de l'immunité, sur un total de 300 députés.

A l'ouverture de la séance, le porte-parole du parti, Ilias Kassidiaris, lui aussi inculpé, a dénoncé "un complot minable contre son parti, une tentative pour démolir la Constitution" et annoncé qu'Aube dorée s'abstenait de voter. Les députés néonazis ont ainsi quitté la salle de l'Assemblée dès le début du vote.

Le parti est officiellement accusé de se livrer à des “activités criminelles” telles que le racket, le trafic de femmes, le blanchiment d'argent, les agressions et les assassinats.

Les trois autres députés, dont l'immunité a été levée marcredi, sont déjà inculpés pour le même crime, mais ils seront cette fois poursuivis pour des délits liés à des violences imputées à Aube dorée.

Interruption du financement d'Aube dorée

Ces six députés de l'Aube dorée ont été inculpés début octobre pour constitution ou direction d'organisation criminelle à la suite d'une vague d'arrestations menées dans les rangs des militants néonazis en réaction à l'assassinat d'un rappeur antifasciste, Pavlos Fyssas, par l'un d'eux. Le dirigeant du parti, Nikos Michaloliakos, est en détention provisoire depuis le début du mois.

Les investigations qui se poursuivent depuis plus de quinze jours sur les crimes et délits imputés à Aube dorée concernent également le financement du parti. Des perquisitions étaient en cours depuis mardi 15 octobre dans la villa d'un armateur dans une banlieue chic d'Athènes, selon une source policière.

Jeudi, le parlement doit également se prononcer sur l'interruption du financement par l'État d'Aube dorée, proposée par le gouvernement. Il doit aussi se prononcer, à une date non décidée, sur la levée de l'immunité parlementaire d'Eleni Zaroulia, l'épouse du dirigeant du parti néonazi.

Le procureur de la Cour suprême avait demandé la levée de l'immunité de cette député après qu'elle eut tenté de faire passer une balle de pistolet à son mari, lors de sa garde à vue dans les locaux centraux de la police d'Athènes.

Avec dépêches

Première publication : 16/10/2013

  • GRÈCE

    Armes, camps, proxénétisme... les activités criminelles d’Aube dorée

    En savoir plus

  • GRECE

    Le chef du parti grec néonazi Aube dorée en détention

    En savoir plus

  • EXTRÊME DROITE

    Grèce : des responsables du parti néonazi Aube dorée devant la justice

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)