Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

SPORT

L'agence antidopage jamaïcaine "n'a effectué aucun contrôle sanguin"

© AFP

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 17/10/2013

L'ex-directrice de la Commission antidopage jamaïcaine affirme que son organisation n'a jamais réalisé un seul test sanguin. Selon elle, son pays manque de moyens, et risque de ne pas pouvoir poursuivre correctement des sportifs soupçonnés de dopage.

Depuis plusieurs mois, l’ex-directrice de la Commission jamaïcaine antidopage (JADCO) n’en finit plus de critiquer son ancienne organisation. Après avoir révélé en août qu'il n'y avait eu aucun contrôle hors compétition en Jamaïque, de janvier 2012 jusqu'à l'ouverture des Jeux olympiques en juillet, Renée Anne Shirley affirme désormais, que la JADCO n’a même jamais conduit de test sanguin.

"Pourquoi n’ont-ils jamais fait de test sanguins, et cherché à détecter des substances comme les hormones de croissance ?", s’interroge-t-elle dans les pages du quotidien britannique "The Telegraph".

"Je sais que 30 kits de test ont été achetés, et qu’ils étaient encore là quand je suis partie. Huit mois plus tard, je ne sais pas si la Jamaïque a vraiment réalisé ces tests sanguins", ajoute Renée Anne Shirley, qui a dirigé la JADCO de juillet 2012 à février 2013.

Manque de moyens et de personnels

En plus de ces accusations, l’ex-directrice explique que l’agence jamaïcaine antidopage manque de moyens et de personnels. Selon elle, cette situation "ne permettra pas de mener efficacement des poursuites contre les athlètes accusés de dopage". Alors que depuis le début de l’année, huit sportifs jamaïcains, dont la double championne olympique du 200m Veronica Campbell-Brown et l’ancien recordman du monde du 100m Asafa Powell, ont été contrôlés positifs, Renée Anne Shirley se demande si la JADCO ne sera pas "débordée" par un si grand nombre d’affaires.

Ces dysfonctionnements pointés par l’ancienne directrice ont conduit l’Agence mondiale antidopage (AMA) à exprimer son mécontentement auprès des autorités jamaïcaines. Après les avoir pressées de régler leurs lacunes, sous peine de priver les athlètes de l'île des prochaines compétitions internationales, dont les JO-2016, l’AMA a finalement été invitée par le Premier ministre de la Jamaïque, à effectuer une visite de contrôle en 2014.

Alors que les victoires et les records à répétition d’Usain Bolt ou de ses coéquipiers sont désormais observés avec suspicion, la Jamaïque nie tout système de dopage généralisé. Pour sa défense, la JADCO a en effet rappelé que c’était elle, qui était à l’origine du contrôle positif de cinq de ses athlètes. L’agence antidopage jamaïcaine est, par ailleurs, soutenue par la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF), soutenant que les sprinteurs jamaïcains sont soumis à plus de contrôles que leurs rivaux.

Dans un courrier adressé à Reuters, le porte-parole de l’IAAF, Chris Tuner, a notamment expliqué qu’Usain Bolt "est l’athlète le plus contrôlé du panel, et a été contrôlé en 2012 plus d’une douzaine de fois lors, et en dehors, des compétitions sous l’autorité de l’IAAF".
 

Première publication : 17/10/2013

  • DOPAGE

    Dopage : Usain Bolt et la Jamaïque privés des Jeux olympiques de Rio ?

    En savoir plus

  • ATHLÉTISME

    Mondiaux d'athlétisme : Usain Bolt entre encore un peu plus dans l'histoire

    En savoir plus

  • ATHLÉTISME

    Après Angelina Jolie, une athlète révèle avoir subi une mastectomie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)