Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales: un humour déplacé ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Évasion fiscale : l'Europe joue la transparence... jusqu'au bout ?

En savoir plus

FOCUS

Royaume Uni : les communautés musulmanes sont-elles bien intégrées ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : faut-il sanctionner les prostituées ou leurs clients?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Palestine s'apprête à adhérer à la CPI

En savoir plus

BILLET RETOUR

Un vent de liberté souffle sur le Koweït

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Agriculture : faire face à l'élevage intensif

En savoir plus

FRANCE

Après Leonarda, Khatchik, l'autre expulsion litigieuse

© Douglas Herbert, FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/10/2013

L'expulsion d'un Arménien de 19 ans, Khatchik Kachatryan, samedi 12 octobre, provoque de nouveaux émois, alors que la décision d'expulser une collégienne kosovare ne finit pas d'embraser la rue et la classe politique.

Après l’affaire Leonarda, c’est l’expulsion de l’Arménien, Khatchik Kachatryan, qui mobilise les lycéens. Le jeune homme de 19 ans a été expulsé samedi 12 octobre  vers l’Arménie, après trois semaines de détention administrative.

Scolarisé dans un lycée professionnel du XVIIIe arrondissement, Khatchik est arrivé en France en 2011 avec son père - accusé d’activisme politique en Arménie -, sa mère et sa sœur. Leurs demandes d'asile politique ont été rejetées en mars 2012, décision confirmée en janvier 2013, après un recours administratif.

Khatchik s’est fait arrêté le 19 septembre pour vol à la tire dans le centre commercial des Halles, à Paris. Sans papier, le jeune homme a été envoyé au centre de rétention administrative (CRA) de Vincennes.

Service militaire obligatoire

Suite à la mobilisation d’une trentaine d’élèves et d’enseignants de son lycée, et de militants de Réseau d’éducation sans frontière (RESF), une première tentative d’expulsion a échoué le 10 octobre. Les passagers, ralliés à leur cause, ont protesté et le pilote a refusé de décoller. Débarqué pour cette fois, Khatchik a finalement décollé deux jours plus tard.

Selon RESF, Khatchik Kachatryan a été assigné à résidence dans son village d’origine, dès son arrivée en Arménie, pour avoir échappé au recensement militaire, obligatoire pour les Arméniens âgés de 18 ans.

Relâché le 15 octobre, il devrait effectuer ses deux ans de service militaire début novembre. RESF estime, que le jeune homme encourt des risques réels face à d'éventuelles "opérations de guerre". En cas d’insoumission, Khatchik risquerait trois à cinq ans de prison.

Mobilisation parisienne jeudi

Tandis que des milliers de lycéens se sont mobilisés dans les rues de Paris, jeudi, pour protester contre l’expulsion d’élèves étrangers, le député-maire socialiste du XVIIIe arrondissement de Paris, Daniel Vaillant, a rendu public la veille, un courrier à Manuel Valls, dans lequel il demande au ministre de l'Intérieur de "réétudier le dossier" de Khatchik.

Khatchik Khachatryan est le cinquième jeune majeur scolarisé à être expulsé, depuis l'arrivée de la gauche au pouvoir au printemps 2012, affirme RESF. Sa famille, elle, est toujours sur le sol français.

Première publication : 17/10/2013

  • FRANCE

    Des milliers de manifestants pour demander le retour de Leonarda

    En savoir plus

  • FRANCE

    Gauche et droite indignées par l'expulsion de Leonarda, la collégienne kosovare

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Roms : l'expulsion qui embarrasse Manuel Valls

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)