Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 17/10/2013

La gouvernance du net à l’heure des révélations sur la NSA

Aujourd’hui sur le net, les appels à repenser la gouvernance du web se multiplient suite au scandale sur la NSA. Anonymous vole au secours d’une victime présumée d’un viol aux Etats-Unis. Et un an après son exploit, une nouvelle vidéo permet de revivre la chute de Félix Baumgartner.

La gouvernance du net à l’heure des révélations sur la NSA

D’après ces documents publiés cette semaine par le Washington Post, l'Agence de sécurité nationale des Etats-Unis, la NSA, aurait accès aux carnets d’adresses électroniques de millions d’internautes. Face aux révélations toujours plus nombreuses sur les programmes d’espionnage des services de renseignements américains, les initiatives se multiplient à travers le monde pour tenter d’échapper à cette surveillance électronique.

En Allemagne, plusieurs opérateurs et fournisseurs d’accès ont ainsi récemment lancé un outil de sécurisation des courriels de leurs clients. Des emails qui seront désormais cryptés et conservés sur des serveurs basés dans le pays afin de réduire les risques de voir ces données interceptées à l’étranger.

Directement visée par des écoutes américaines, la présidente brésilienne Dilma Roussef a également décidé de partir en guerre contre le cyberespionnage. Sur Twitter, elle a en effet déclaré, dimanche, vouloir renforcer la sécurité des communications électroniques au sein de son gouvernement.

Une annonce qui intervient alors que la chef d’Etat prévoit d’accueillir l’an prochain un sommet international sur la gouvernance d’Internet. En effet, les révélations sur la NSA remettent en question la mainmise des Etats-Unis sur l’infrastructure du web.

À l’instar de l’ICANN, qui est responsable de l’attribution des noms de domaines sur la Toile, plusieurs institutions créées par le gouvernement américain pour réguler Internet appellent ainsi à une mondialisation de leurs fonctions, avec éventuellement un transfert de leurs compétences à l’ONU.

 

USA : Anonymous au secours d’une victime présumée d’un viol

Des habitants d’une petite ville du Missouri aux Etats-Unis qui harcèlent et invectivent la victime présumée d’un viol et à sa famille… c’est le calvaire qu’endurent depuis de longs mois Daisy Coleman et ses proches rapporte sur son site le quotidien Kansas City Star.

Une affaire qui a débuté en janvier 2012 explique le journal après que la jeune femme, alors âgée de 14 ans, a accusé des membres de l’équipe de football américain du lycée de Maryville de l’avoir agressé sexuellement et d’avoir filmé la scène avant de la diffuser en ligne. Mais plutôt que d’afficher leur soutien à celle qui aurait subi ce traumatisme, de nombreux habitants de la ville ont semble-t-il préféré rejeter en bloc ses accusations et ont choisi de prendre fait et cause pour les coupables désignés. Une situation devenue invivable pour Daisy qui l’a poussée à déménager pour échapper à ses bourreaux.

Un déferlement de haine face auquel les membres d’Anonymous ont finalement décidé de se mobiliser pour venir en aide à la jeune fille. Ces derniers ont ainsi lancé la semaine dernière l’opération Maryville sur le web. Objectif affiché : faire toute la lumière sur cette sordide affaire et demander des comptes à la justice locale qui, malgré leurs aveux, a rapidement abandonné toutes les charges à l’encontre des auteurs présumés des faits.

Une vague de soutien sur la Toile à laquelle les utilisateurs des réseaux sociaux peuvent également participer en faisant usage des mots clés #Justice4Daisy. Un hashtag dont ils sont nombreux à se servir pour applaudir l’initiative des Anonymous et espérer que leur combat pour la vérité dans cette histoire finira par triompher.


"Watch the Med", un site sur les naufrages en Méditerranée

Une carte interactive pour documenter les naufrages de migrants dans la mer Méditerranée et les violations des droits de l’Homme aux frontières maritimes de l’Union européenne. C’est le projet lancé par deux chercheurs de l’université de Londres pour dénoncer les drames comme celui de Lampedusa. Un site qui s’appuie sur des témoignages de rescapés, des données récupérées auprès des gardes côtes ou encore des analyses des courants marins pour reconstituer le fil des événements et tenter d’établir des responsabilités dans ces tragédies qui se déroulent aux portes de l’Europe.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

#EndThisNow est le hashtag qu’utilisent depuis plusieurs jours les Démocrates sur Twitter pour dénoncer l’attitude des membres du Tea Party dans le shutdown fédéral qui paralyse en partie les Etats-Unis. Des ultraconservateurs qui sont accusés par le président Obama et ses partisans d’être les seuls responsables de la situation actuelle et qui sont donc invités à se montrer plus ouverts dans les négociations. Des attaques auxquelles ces derniers n’ont pas tardé à réagir en utilisant, eux, l’expression #Time4Solutions via laquelle ils reprochent notamment au chef de l’Etat de refuser tous compromis avec ses adversaires politiques.

 

Vidéo du jour

A l’occasion du premier anniversaire de l’exploit réalisé par Félix Baumgartner qui est devenu en octobre 2012 le premier homme à franchir le mur du son en chute libre après avoir effectué un saut de plus de 40 km d’altitude, son sponsor a mis en ligne cette vidéo qui permet de revivre cette performance hors du commun sous de multiples angles. Un clip qui permet de se faire une idée un peu plus précise de ce qu’il a pu ressentir pendant sa descente vertigineuse…

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

19/04/2014 Réseaux sociaux

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

Les géants du net savent tout de vous. Votre profil sur les réseaux sociaux, mais pas seulement. Pour protéger la vie privée des internautes, l'association de consommateurs « Que...

En savoir plus

18/04/2014 Corée du Sud

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

Au sommaire aujourd’hui : la Toile rend hommage aux victimes du naufrage d’un ferry en Corée du sud ; la mort d’un marathonien britannique provoque un élan de générosité en ligne...

En savoir plus

17/04/2014 Terrorisme

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

Au sommaire de cette édition : le web nigérian se mobilise contre les violences dans le pays ; une vidéo d’un bébé fumant du cannabis provoque l’émoi sur la Toile ; et un...

En savoir plus

16/04/2014 Chili

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

Au sommaire de cette édition : la Toile chilienne se mobilise pour les sinistrés de Valparaiso ; la mode des selfies au volant déferle sur le web ; et DC Comics célèbre les 75...

En savoir plus

15/04/2014 Google glass

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

Au sommaire de cette édition : un jeune Américain témoigne de l’agression qu’il a subie à cause de ses Google Glass ; la Toile marocaine se mobilise contre le phénomène du «...

En savoir plus