Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Asie - pacifique

Après sa pendaison ratée, un Iranien risque à nouveau le gibet

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/10/2013

La "résurrection" d'un condamné à mort iranien, qui a survécu à sa pendaison mais risque à nouveau la potence, fait l'objet d'une controverse entre juristes de la République islamique.

Lorsqu’un condamné à mort survit à sa pendaison, faut-il l’exécuter à nouveau ? Cette question est l’objet d’un rude débat en Iran entre juristes. Ces derniers se sont affrontés, jeudi dans les médias, sur le sort à réserver à un détenu âgé de 37 ans qui a survécu à son exécution.

Alireza - son patronyme n’a pas été rendu public -, a été pendu à la prison de Bojnourd (Nord-Est) la semaine dernière, après avoir été reconnu coupable de trafic de drogue. En vertu de la charia (loi islamique) en vigueur dans la théocratie iranienne, le meurtre, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue et l'adultère sont passibles de la peine capitale.
 
Après avoir passé 12 minutes au bout de la corde, l’homme a été déclaré mort par le médecin de la prison, et son corps a été conduit à la morgue, raconte le journal "Iran". Mais le lendemain, un employé a remarqué que l'homme, enveloppé dans une housse mortuaire, respirait encore.
 
Transféré à l'hôpital où il a été placé en soins intensifs, Alireza serait désormais, selon l’ONG de défense des droits de l'Homme Amnesty International, dans un état "satisfaisant" à l’hôpital et un membre de sa famille a affirmé que les deux filles du rescapé étaient "très très heureuses" qu’il soit encore en vie.
 
Le miraculé resterait condamné à mort
 
Cependant, bien que miraculé, il risque une nouvelle exécution, selon les médias iraniens. En effet, certains juges estiment que la sentence n'a pas été appliquée entièrement, et qu’il doit être de nouveau exécuté. "Quand quelqu'un est condamné à mort, il doit mourir après que la sentence a été appliquée. Là, il est vivant, on peut dire que la sentence n'a pas été appliquée", explique au quotidien "Iran" le juge Nourollah Aziz-Mohammadi.

D'autres en revanche affirment qu'une nouvelle exécution serait illégale. Ainsi, plusieurs juges et avocats ont réclamé au chef de l'autorité judiciaire, l'ayatollah Sadegh Larijani, que l'homme soit épargné. "Notre loi ne prévoit pas le cas d'une personne qui survit à la pendaison après 24 heures. Puisque la sentence a été appliquée, il n'y a pas lieu de recommencer", affirme l'avocat Abdolsamad Khoramshahi.
 
Dans le quotidien Shargh, l'ex-juge Mohammad Hossein Shamlou évoque le cas de la lapidation, où "un condamné qui survit ne peut pas être de nouveau exécuté". Les condamnés à mort par lapidation sont épargnés s'ils sortent du trou où ils ont été enterrés, jusqu'à la taille pour les hommes et à la poitrine pour les femmes.
 
"La terrible perspective que cet homme soit pendu une deuxième fois, après avoir déjà traversé cette rude épreuve, ne fait que souligner le caractère cruel et inhumain de la peine de mort", a indiqué Philip Luther, directeur du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d’Amnesty International. Dans un communiqué, l’ONG a exhorté Téhéran "d’ordonner l’arrêt de la condamnation à mort d’Alireza et de publier un moratoire sur toutes les autres". Selon Amnesty, au moins 508 personnes ont été exécutées depuis le début 2013. L'Iran, avec la Chine, l'Arabie saoudite et les États-Unis, procède au plus grand nombre d'exécutions dans le monde.
 

Avec dépêches.

 

Première publication : 18/10/2013

  • PEINE DE MORT

    Les exécutions ont repris dans plusieurs pays d'Asie en 2012

    En savoir plus

  • Peine de mort : à quand l'abolition universelle ? (partie 1)

    En savoir plus

  • IRAN

    La Cour suprême iranienne annule la condamnation à mort d'un ex-marine

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)