Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

Afrique

Des soldats angolais pénètrent au Congo-Brazzaville

© Archives

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/10/2013

Des hommes des forces armées angolaises ont fait incursion dans le sud-ouest du Congo-Brazzaville, où ils ont enlevé des militaires congolais. À l'origine de l'incident : l'enclave de Cabinda, en Angola, où sévit un mouvement séparatiste.

Des éléments des forces armées angolaises ont fait une incursion dans le sud-ouest du Congo-Brazzaville, où ils auraient pris en otage des militaires congolais, a appris l’AFP, jeudi 17 octobre, auprès de sources concordantes.

Les militaires venus de Luanda, la capitale de l'Angola, sont entrés dans la zone de Kimongo, un chef-lieu de district dans la région du Niari (Sud-Ouest), et pénétré dans cinq localités dont le poste-frontière, selon les témoignages d'un habitant de la zone et d'un journaliste.

"Ils sont là depuis dimanche et disent qu'ils sont venus occuper une zone qui leur appartient. On peut considérer que c'est un problème de méconnaissance de frontières", a déclaré à l'AFP Christian Samuel Sansa, officier de gendarmerie basé à Dolisie, la deuxième région militaire du Congo-Brazzaville. Des hommes d'un détachement des Forces armées congolaises (FAC) dépêchés à Kimongo auraient également été pris en otage et conduits du côté angolais.

Otages

"Nos militaires ont été pris en otage. Jusqu'à ce matin [jeudi], les choses n'ont pas bougé ; donc ils sont toujours aux mains de l'armée angolaise", a indiqué à l'AFP Hermann Bouess, un journaliste local. "Parmi les militaires arrêtés, il y a un colonel et un capitaine", a-t-il ajouté, précisant que les "militaires angolais poursuivent des membres du Front de libération de l'enclave du Cabinda (Flec) sur le territoire congolais qui leur sert de base arrière".

L'information a été confirmée par le colonel Sansa, qui ignorait cependant le nombre exact de militaires arrêtés. "Les consuls de l'Angola à Dolisie et du Congo en Angola sont en discussion avec les autorités respectives des deux pays pour débloquer cette situation", a indiqué l'officier. Une source à l'état-major des FAC n'a pas souhaité commenter les faits.

Riche en pétrole, l'enclave du Cabinda, coincée entre le Congo-Brazzaville et la République démocratique du Congo (RDC), appartient à l'Angola. Les Flec revendiquent depuis longtemps son indépendance. Le Congo, l'Angola et la RDC ont conclu au début des années 2000 un pacte de non agression. En 1997, les troupes angolaises ont aidé le président congolais, Denis Sassou Nguesso, à reconquérir le pouvoir au terme d'une guerre civile.

Avec dépêches

Première publication : 18/10/2013

  • Des militaires angolais font une incursion au Congo voisin

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)