Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité du jour : Félix Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l'UDPS.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

Afrique

Attentat contre Habyarimana : l'Afrique du Sud reste sourde aux requêtes du juge français

© AFP | Kayumba Nyamwasa devant la cour de Johannesburg, en juin 2012

Texte par RFI

Dernière modification : 18/10/2013

Depuis un an et demi, la justice française demande en vain à l’Afrique du Sud l’autorisation d’interroger le général rwandais en exil Kayumba Nyamwasa dans le cadre de l’enquête sur l’attentat du 6 avril 1994 au Rwanda, affirme RFI.

Selon Radio France internationale (RFI), le juge antiterroriste français Marc Trévidic a rédigé en mars 2012 une commission rogatoire internationale afin de pouvoir interroger le général Kayumba Nyamwasa sur les circonstances de l'attentat du 6 avril 1994 durant lequel le président Juvénal Habyarimana avait trouvé la mort.

D'après des sources bien informées, cette commission rogatoire a été transmise en avril 2012 à la chancellerie puis envoyée un mois plus tard aux autorités sud-africaines qui n'y ont jamais donné suite.

En juillet dernier, cet ancien chef d'état-major de l'armée rwandaise, aujourd'hui en exil en Afrique du Sud, avait affirmé à RFI détenir des informations susceptibles d’impliquer l'actuel président rwandais, Paul Kagame, dans cette attaque et qu’il était prêt à en parler à un juge français.

Retrouvez l'article exclusif de Sonia Rolley sur le site de RFI.

Première publication : 18/10/2013

  • JUSTICE

    Génocide au Rwanda : un médecin mis en examen à Paris

    En savoir plus

  • RWANDA

    Génocide rwandais : la justice française rend un avis défavorable à l'extradition d'un ex-colonel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)