Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La loi Macron à l’épreuve de l'hémicycle

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet de l'UA : la lutte contre Boko Haram à l'ordre du jour

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Partenariat transatlantique : "Nous ne baisserons pas les standards européens"

En savoir plus

Afrique

Attentat contre Habyarimana : l'Afrique du Sud reste sourde aux requêtes du juge français

© AFP | Kayumba Nyamwasa devant la cour de Johannesburg, en juin 2012

Texte par RFI

Dernière modification : 18/10/2013

Depuis un an et demi, la justice française demande en vain à l’Afrique du Sud l’autorisation d’interroger le général rwandais en exil Kayumba Nyamwasa dans le cadre de l’enquête sur l’attentat du 6 avril 1994 au Rwanda, affirme RFI.

Selon Radio France internationale (RFI), le juge antiterroriste français Marc Trévidic a rédigé en mars 2012 une commission rogatoire internationale afin de pouvoir interroger le général Kayumba Nyamwasa sur les circonstances de l'attentat du 6 avril 1994 durant lequel le président Juvénal Habyarimana avait trouvé la mort.

D'après des sources bien informées, cette commission rogatoire a été transmise en avril 2012 à la chancellerie puis envoyée un mois plus tard aux autorités sud-africaines qui n'y ont jamais donné suite.

En juillet dernier, cet ancien chef d'état-major de l'armée rwandaise, aujourd'hui en exil en Afrique du Sud, avait affirmé à RFI détenir des informations susceptibles d’impliquer l'actuel président rwandais, Paul Kagame, dans cette attaque et qu’il était prêt à en parler à un juge français.

Retrouvez l'article exclusif de Sonia Rolley sur le site de RFI.

Première publication : 18/10/2013

  • JUSTICE

    Génocide au Rwanda : un médecin mis en examen à Paris

    En savoir plus

  • RWANDA

    Génocide rwandais : la justice française rend un avis défavorable à l'extradition d'un ex-colonel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)