Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Corée du Sud : des questions encore

En savoir plus

TOUS POLITIQUES

Benoist Apparu, député-maire UMP de Châlons-en-Champagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Libérés de l'enfer

En savoir plus

  • L'ex-otage Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon Blatter

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Mali : Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

Moyen-orient

Attentat et combats près de Damas, la rébellion cible un bastion du régime

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/10/2013

La banlieue pro-régime de Jaramana a été la cible d'un attentat-suicide samedi. Au moins 16 soldats ont péri dans l'attaque et les combats qui ont suivi. Les rebelles du Front al-Nosra cherchent à s'emparer du barrage à l'entrée de la ville.

Au moins 16 soldats ont été tués samedi 19 octobre dans un attentat-suicide à la voiture piégée et des combats entre troupes du régime de Bachar al-Assad et rebelles islamistes près de Damas, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Selon l'OSDH, qui dispose d'un réseau d'informateurs sur le terrain, l'attentat-suicide a été commis à un barrage de l'armée à l'entrée de Jaramana, un faubourg de Damas peuplé majortiairement de chrétiens et de druzes et considéré comme un bastion du régime.

Toujours selon l'OSDH, l'auteur de l'attentat est issu du Front al-Nosra, un groupe rebelle affilié à Al-Qaïda, dont les combattants ont récemment été rejoints par des membres d'autres brigades rebelles dans cette bataille contre les forces de Bachar al-Assad.

Violents combats

De violents combats ont éclaté entre les deux bords à la suite de l'attentat. D'après des militants de l'opposition et des habitants, les insurgés ont tiré des roquettes sur Jaramana au cours des combats. Ils ajoutent que les forces du régime ont mené quatre raids aériens sur des quartiers proches tenus par les rebelles.

Ces combats, impliquant des rebelles islamistes, sont les plus violents aux portes de Jaramana, dans la banlieue sud-est de Damas. "Le barrage est quasiment sous le contrôle des rebelles et l'armée de l'air a lancé quatre raids sur la zone pour tenter de les repousser", a expliqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH. Selon lui, si les rebelles prennent le contrôle total du barrage, la ville de Jaramana, une des places fortes du régime, serait "exposée".

Avec dépêches


 

Première publication : 19/10/2013

  • Au Liban, la cohabitation avec les réfugiés syriens devient difficile

    En savoir plus

  • SYRIE

    Sept humanitaires de la Croix-Rouge enlevés dans le nord de la Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Human Rights Watch accuse des rebelles syriens de "crimes contre l'humanité"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)