Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

FRANCE

À peine ouverte, l'unique mosquée de Tahiti doit garder portes closes

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/10/2013

Ouverte depuis quatre jours seulement, la première et unique mosquée de Polynésie a du rester fermée vendredi. Son inauguration a provoqué un tollé à Tahiti, mettant en lumière les craintes suscitées par l'islam sur l'île.

Quatre jours seulement après son inauguration, la première mosquée de Polynésie ouverte sur l’île de Tahiti a été contrainte, vendredi 18 octobre, de garder portes closes. L’établissement se trouve sous le coup d’une interdiction de la mairie de Papeete, pour qui ce local qui n'est "pas prévu pour recevoir du public" doit être mis aux normes. Pourtant, la présidence de la Polynésie française avait publié un communiqué le 15 octobre indiquant qu'il n'était “pas nécessaire d'obtenir une autorisation particulière.” Le texte soulignait également que "l'islam est une grande religion monothéiste".

Population hostile et xénophobie

Mais dans cette collectivité d'outre-mer où la religion musulmane est très peu connue, l'ouverture de la mosquée s'est avant tout heurtée à la vive hostilité de la population locale, mettant en lumière les craintes suscitées par l'islam en Polynésie.

Des propos très hostiles, parfois xénophobes, ont inondé les réseaux sociaux. Le site Tahiti-Infos, le premier à avoir traité de l’ouverture de la mosquée, a été contraint, pour la première fois, de fermer ses pages de commentaires sur les articles abordant le sujet. Des pétitions et appels à manifester ont également été lancés et le jeune imam de l’établissement, Hicham El Barkani, tout juste débarqué de Seine-Saint-Denis, a "reçu des menaces de mort", selon son avocat.

La Polynésie française compte seulement quelques centaines de musulmans, originaires de France, du Sénégal, de Djibouti ou encore du Maghreb. La plupart, enseignants et militaires, ne sont là que pour quelques années.

L'islam assimilé au terrorisme

De nombreuses obédiences religieuses, des sectes également, cohabitent dans une Polynésie très fervente, mais elles sont toutes d'influence chrétienne. Et l'islam est souvent assimilé dans l'île au terrorisme. La diffusion à la télévision locale d'images de femmes voilées se rendant à la mosquée, dont deux Polynésiennes, ont également alimenté les craintes. "Les vahinés à la plage, les maillots de bain, les bringues, les cheveux lâchés, tout ça c'est notre coutume, et on veut rien changer", s'alarme ainsi Heiti, employée d'une société d'assurances attenante à la mosquée.

La vague de contestation est telle que le président Gaston Flosse, dans son communiqué du 15 octobre, a dû rappeler qu’en Polynésie “de nombreux cultes cohabitent parfaitement.” “Bien que terre traditionnellement chrétienne, la Polynésie est aussi une terre accueillante, et il ne faut pas tomber dans l’islamophobie”, a-t-il ajouté.

"Ils pensent que les musulmans sont des Ben Laden, faut pas rester sur des a priori", regrette une jeune femme issue d'une famille musulmane. "La religion musulmane est pour la tolérance", assure-t-elle, en préférant toutefois rester anonyme, "par peur des réactions".

"Il faut faire la distinction entre les différentes formes d'intégrisme et ce qu'est vraiment l'islam: une grande religion avec de grandes valeurs", a déclaré Taaroanui Maraea, président de l'Église protestante. Du côté de la communauté catholique, on se montre plus circonspect. "Ce n'est pas la salle de prières qui est inquiétante, ce sont ceux qui sont venus l'installer", a commenté Monseigneur Hubert Coppenrathen, décelant chez le jeune imam "une attitude un peu conquérante". "Il faut être sur ses gardes", a-t-il ajouté.

Avec dépêches

Première publication : 19/10/2013

  • RELIGION

    Tahiti : tensions à l'ouverture de la première mosquée

    En savoir plus

  • POLYNÉSIE FRANCAISE

    Vote de l'ONU sur la Polynésie : "Le droit d’un peuple à l'indépendance, ça n’a pas de prix"

    En savoir plus

  • OUTREMER

    Polynésie : fraîchement élu, Gaston Flosse dénonce "la dictature" de l’ONU

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)