Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise migratoire en France : Hollande à Calais pour la première fois de son mandat

En savoir plus

LE DÉBAT

Clinton – Trump : un duel décisif ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

Asie - pacifique

Incendies : les autorités australiennes évoquent une situation "sans précédent"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/10/2013

De vastes incendies continuent de toucher la région de Sydney en proie à la sécheresse et à des températures anormalement élevées. Le bilan humain reste toutefois mineur avec une seule victime recensée.

Les autorités évoquent un danger "sans précédent" pour les populations. Depuis le 16 octobre, des feux font rage en Australie dans la région de Sydney en proie à la sécheresse et à des températures anormalement élevées. Depuis dimanche 20 novembre, les pompiers australiens ont renforcé leur dispositif afin de tenter de contenir ces incendies d'ampleur.

Plus de 200 habitations ont déjà été détruites et 120 autres endommagées par les incendies qui sévissent dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud (sud-est), attisés par le vent. L'incendie le plus destructeur est survenu dans les Montagnes bleues, à une centaine de kilomètres à l'ouest de Sydney, dégageant un nuage de cendre et de fumée qui a plongé Sydney, la plus grande ville du pays, dans la pénombre.

"Mais le plus inquiétant reste que le pire est sans doute à venir. Lundi, mardi et mercredi, les conditions climatiques seront encore plus hostiles, plus propices aux incendies avec un temps très sec, très chaud", précise Isabelle Dellerba, la correspondante de FRANCE 24 à Sydney.

Un feu "d'apocalypse"

Les pompiers avaient pourtant bénéficié d'un répit vendredi et samedi à la faveur d'une baisse des températures et d'un faiblissement du vent mais les conditions météorologiques devaient de nouveau se dégrader prochainement avec une remontée du mercure et des vents soufflant à plus de 100 km/h. "Nous faisons face à une situation sans précédent en termes de risque et d'exposition pour la région des Montagnes bleues et de Hawkesbury", a prévenu le chef des pompiers de l'État, Shane Fitzsimmons. Des renforts arrivent actuellement de tout le pays.

Le bilan humain reste toutefois mineur avec une seule victime recensée, un homme de 63 ans décédé probalement d'une crise cardiaque en tentant de protéger sa maison contre les flammes au nord de Sydney où des riverains ont évoqué un feu "d'apocalypse".

Un avis d'évacuation a été émis dimanche matin pour le village de Bell dans les Montagnes bleues, non loin de Sydney. Les pompiers craignent que la montée des températures accroisse les incendies et que ces derniers fusionnent dans les Montagnes bleues : une fusion qui pourrait alors créer un "méga-incendie".

"Cette zone [autour de Sydney] est la zone la plus à risque, les brasiers sont très proches les uns des autres", précise la correspondante de FRANCE 24, "s'ils étaient amenés à se rencontrer, un gigantesque indencie s'étendrait sur des centaines de kilomètres de long".

Avec dépêches

Première publication : 20/10/2013

COMMENTAIRE(S)