Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : une réunion pour trouver une issue à la crise du lait

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Rio : l'heure du bilan

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis - Turquie : faux ennemis, vrais amis ? (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En une seconde, tout s'est écroulé"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le burkini est une provocation"

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Agents presque secrets" : gros bras, petits effets

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 21/10/2013

"La France s'abaisse"

© France 24

Presse française, Lundi 21 octobre. Au menu de la presse française ce matin, les critiques virulentes suscitées par la proposition de François Hollande de laisser la jeune Leonarda revenir en France, mais sans sa famille..

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

Au menu de la presse française, ce matin, les réactions, encore, à l’affaire Leonarda. François Hollande a proposé à la jeune fille expulsée de revenir en France, mais sans sa famille - proposition déclinée par la jeune «kosovare».
 
Le Figaro parle d’un «fiasco», d’une «faillite», d’un  naufrage». «Une gamine de 15 ans prend à partie le chef de la 5ème puissance économique mondiale et lui fait la leçon avec une insolence confondante», voilà qui est trop pour le Figaro, qui recense les réactions de la presse européenne – et notamment en Allemagne, où Die Welt estime que «l’affaire pourra servir pour de futurs historiens comme l’exemple du talent de Hollande pour prendre des décisions et les saper en même temps».
 
Fustigée par la droite, l’affaire Leonarda provoque aussi une sérieuse crise à gauche. Libération évoque une expulsion qui met en lumière les «fractures» au sein du PS et du gouvernement, ainsi que leurs «lacunes» sur le dossier de l’intégration. Le journal parle d’une «séquence dévastatrice», «attisée par une frange du PS, amplifiée par les querelles gouvernementales et agitée dans la rue par les lycéens».
 
La gauche de la gauche n’en démord pas: la proposition de Hollande est un «chantage inhumain», qui reviendrait à demander à Leonarda de choisir entre «(sa) famille ou (ses) études», d’après l’Humanité.
 
La virulence des réactions n’empêche pas cependant d’aborder l’affaire sur le fond. Le Figaro s’est intéressé à la façon dont l’asile est accordé en France. C’est le travail de la Cour nationale du droit d’asile, qui rend 37 000 jugements par an. C’est devant cette cour que la famille de Leonarda s’est vu refuser le droit d’asile, tout comme 80% des demandeurs. La plupart sont russes, congolais, sri lankais et albanais, mais le taux d’acceptation des dossiers le plus important concerne les Syriens, les Irakiens, les Iraniens, les Maliens et les Afghans. La durée moyenne d’étude est de 15 mois environ, une réforme doit être engagée pour réduire ce délai à un an, car la mise attente des demandeurs a un coût élévé: près d’un demi milliard d’euros en frais d’hébergement.
 
Le Figaro s’est aussi penché sur la situation des Roms en Europe. Une communauté de plus de 11 millions de personnes, disséminées un peu partout, et plus particulièrement en Roumanie, en Bulgarie et en Hongrie, qui reçoivent une part considérable des aides de Bruxelles pour favoriser leur intégration - le chiffre officiel fourni par la Commission, c'est plus de 17 milliards d’euros affectés entre 2007 et 2013 aux Roms et «autres groupes vulnérables».
 
Voilà donc une nouvelle journée qui commence mal pour François Hollande, toujours au plus bas dans les sondages. Dans cet océan d’ennuis, il y a tout de même une lueur de joie, la victoire de Patrick Menuccci, candidat favori de Matignon et de l’Elysée à la primaire socialiste de Marseille. Avoir dans Libération.
 
François Hollande auquel on conseille de jeter un cil au livre que sort Tobie Nathan sur les philtres d’amour. Libération l’a lu pour nous.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 
 
 


 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

25/08/2016 Revue de presse internationale

"En une seconde, tout s'est écroulé"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 25 août, le séisme qui a frappé le centre de l’Italie, hier, faisant au moins 247 morts, l’entrée des chars turcs en Syrie,...

En savoir plus

25/08/2016 Revue de presse française

"Le burkini est une provocation"

Au menu de cette revue de presse française, jeudi 25 août, le fort séisme qui a frappé hier le centre de l’Italie, faisant au moins 247 morts, la polémique sur le burkini, dont...

En savoir plus

24/08/2016 Revue de presse internationale

"Le sexisme, c'est terminé (selon les hommes)"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 24 août, la rencontre entre le vice-président américain et Recep Tayip Erdogan pour recoller les morceaux après le...

En savoir plus

24/08/2016 sécurité

"Je rêvais d'un autre monde"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 24 août, la sécurité dans les établissements scolaires français, à une semaine de la rentrée des classes, la colère de...

En savoir plus

23/08/2016 Revue de presse internationale

"Renzi, Merkel et Hollande sont sur un bateau"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 23 août, la rencontre, hier, entre Matteo Renzi, Angela Merkel et François Hollande, pour "relancer le projet européen",...

En savoir plus