Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 21/10/2013

"Regarder devant soi ?"

© France 24

Presse internationale, Lundi 21 octobre 2013. Au menu de la revue de presse internationale, une nouvelle bataille en vue au Congrès américain, les prix de l'électricité en Grande-Bretagne, et le Bloody Sunday..

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

Au menu de la presse internationale, ce matin, cette nouvelle bataille en vue au Congrès américain, où les parlementaires s’attèlent désormais à la réduction des déficits.
 
Après des mois de bras de fer sur l’Obamacare et l’accord in extremis trouvé la semaine dernière, The New York Times rapporte que le lobby de la Défense est déjà vent debout contre de possibles réductions budgétaires le concernant. Le chiffre annoncé a effectivement de quoi le faire frémir, puisque le budget du Pentagone pourrait être amputé de 20 milliards de dollars. Les républicains ont déjà annoncé qu’ils ne laisseront pas faire, et demandent à ce que l’effort soit demandé plutôt aux programmes sociaux, comme l’éducation et la sécurité sociale.
 
En Grande-Bretagne, ce sont les prix de  l’énergie qui se retrouvent depuis quelques jours au centre des débats. L'archevêque de Cantorbéry, le chef spirituel de l'Eglise anglicane, a dénoncé ce week-end une hausse des prix qui risque d’aggraver la situation des familles les plus pauvres. Justin Welby, qui se trouve être un ancien cadre de compagnie pétrolière, a appelé les grands groupes énergétiques internationaux à «prendre conscience de leurs obligations sociales», alors que les prix de l'énergie ont augmenté de 24% en Grande-Bretagne en quatre ans - le résultat de décennies de politiques énergétiques ineptes, et de privatisations tous azimuts, d’après The Daily Telegraph, qui revient sur la signature aujourd’hui d’un accord pour redémarrer les investissements britanniques dans le nucléaire.
 
L’accord que le gouvernement de David Cameron s’apprête à signer avec le français EDF et le China General Nuclear Power Group va donner lieu à la construction de deux réacteurs EPR dans le sud-ouest de l’Angleterre. The Guardian explique qu’en contrepartie, Londres garantit un prix de vente sur la durée de vie des réacteurs, et que ce prix serait deux fois plus élevé que celui déjà pratiqué actuellement sur le marché de gros de l’électricité. Le gouvernement britannique s’est engagé à subventionner la facture de façon à ce qu’elle ne s’alourdisse pas encore un peu plus. Mais ces engagements suscitent un indéniable scepticisme du côté du Guardian, qui évoque le pari risqué consistant à fixer des prix de l’énergie aussi longtemps en avance et ce, pour des années.
 
La Grande-Bretagne où une vingtaine de soldats, aujourd’hui retraités, pourraient être poursuivis pour leur rôle dans le "Bloody Sunday". Cette répression par l’armée britannique d’une manifestation pacifiste nationaliste avait donné lieu à la mort de 14 manifestants en Irlande du Nord, le 30 janvier 1972. Mais cette décision, évidemment, fait polémique. Pour The Daily Telegraph, le Bloody Sunday est un chapitre de l’histoire britannique qui doit rester fermé: «aujourd’hui l’Irlande du Nord va de l’avant, et n’est ce pas vers l’avant qu’il faut désormais regarder?».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 
 


 

 

Par Hélène FRADE

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

16/04/2014 Silvio Berlusconi

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

Presse internationale, Mercredi 16 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, la présidentielle algérienne, la vasectomie en Iran, et une révolution des mœurs en Italie.

En savoir plus

16/04/2014 Smic

"Dans l'ombre de Bouteflika"

Presse française, Mercredi 16 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’impopularité de François Hollande, la fronde du PS, Pierre Gattaz et le SMIC jeunes, et la...

En savoir plus

15/04/2014 Vladimir Poutine

"Le fardeau de l'home russe"

Presse internationale, Mardi 15 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’escalade des tensions dans l’est de l’Ukraine, l’attentat d’hier à Abuja, au Nigeria, et les...

En savoir plus

15/04/2014 Vladimir Poutine

"La nuit du chasseur"

Presse française, Mardi 15 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’offensive des séparatistes appuyés par le Russie dans l’est de l’Ukraine, le rétrécissement de la marge...

En savoir plus

14/04/2014 Yougoslavie

"Laisse faire et je t'envahis, résiste et je t'envahis aussi"

Presse internationale, Lundi 14 avril 2014. Au menu de cette revue de presse, l’escalade des tensions dans l’est de l’Ukraine.

En savoir plus