Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Moyen-orient

Assad : "les conditions ne sont pas encore réunies pour des négociations de paix"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/10/2013

Alors que la Ligue arabe a annoncé la tenue de la conférence Genève-2 le 23 novembre, Bachar al-Assad a déclaré lundi à la télévision libanaise que "les conditions ne sont pas encore réunies pour des négociations de paix".

Le président Bachar al-Assad a déclaré, lundi 21 octobre, à la chaîne de télévision Al Mayadine qu'aucune date n'avait été, à ce jour, arrêtée pour la tenue de la conférence internationale pour la paix en Syrie, dite Genève-2.

"Il n'y a pas de date jusqu'ici, [...] et les développements actuels ne sont pas favorables", a ajouté le chef de l'État syrien. "De nombreuses questions relatives à cette conférence restent en suspens".

La veille, le secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil al-Arabi, avait annoncé que la conférence Genève-2 se tiendrait le 23 novembre.

Les Frères musulmans sont des "terroristes" pour Assad

"Quelles sont les forces qui y prendront part ? Quel lien ont-elles avec le peuple syrien ? Ces forces représentent-elles le peuple syrien, ou représentent-elles les États qui les ont inventées?", s'est-il interrogé.

"Comment ces forces peuvent-elles représenter le peuple syrien si elles vivent à l'étranger ? Elles n'osent pas venir en Syrie", a-t-il poursuivi.

Bachar al-Assad n'a jamais reconnu le Coalition de l'opposition syrienne, qui réclame son départ, et l'accuse de travailler sous les ordres de pays occidentaux et de la région. "La solution [au conflit syrien] doit être une solution syrienne", a-t-il martelé.

Il a qualifié au passage les Frères musulmans, une composante de l'opposition, de "groupe terroriste". "Concernant les Frères musulmans, ils deviennent de plus en plus terroristes [...], il s'agit d'un groupe terroriste et opportuniste [...], qui utilise la religion pour des objectifs politiques", a-t-il déclaré.

Prêt à se représenter en 2014

L'homme fort de Damas, dont le pays est à feu et à sang depuis plus de deux ans et demi, a également annoncé qu'il était prêt à se présenter à la présidentielle de 2014. 

Interrogé sur sa future candidature, il a affirmé: "Ma réponse dépend de deux facteurs: le premièr est le désir personnel, et le second est la volonté du peuple". "Pour le premier point, celui me concernant personnellement, je ne vois pas pourquoi je ne me présenterais pas à la prochaine élection".

Cette déclaration est intervenue, alors que simultanément le secrétaire d'État américain John Kerry affirmait, que si Assad était réélu en 2014, la guerre continuera en Syrie.

Avec dépêches

Première publication : 21/10/2013

  • DIPLOMATIE

    Syrie : la conférence Genève 2 se tiendra le 23 novembre

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le Conseil national syrien refuse de participer au Genève 2

    En savoir plus

  • HUMANITAIRE

    Syrie : assiégés, les habitants de Mouadamiya appellent à l'aide

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)