Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

Grèce : les parents adoptifs de "l'ange blond" inculpés pour enlèvement

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/10/2013

La justice a placé en détention provisoire, lundi, les faux parents de la fillette blonde retrouvée dans un camp rom de Grèce centrale la semaine dernière. Le couple est accusé d’enlèvement.

Son regard bleu-gris et ses deux nattes blondes lui ont déjà valu le surnom d’"ange blond". Mais l’identité de cette fillette d'environ quatre ans, découverte dans un camp rom de Farsala, dans le centre de la Grèce, restait toujours aussi mystérieuse, lundi 21 octobre, après l’inculpation de ses deux faux parents pour "enlèvement".

La justice a jugé peu convaincantes les explications du couple rom, qui affirmait prendre soin de l’enfant avec l’accord de sa mère biologique. Les faux parents ont été placés en détention provisoire tandis que les autorités poursuivent leurs recherches de la mère biologique - décrite par le couple incriminé comme une Bulgare n’ayant pas les moyens d’élever sa fille - ou d’une éventuelle "tierce personne" qui leur aurait remis l’enfant.

Des tests ADN formels

C’est lors d’une banale perquisition, mercredi 16 octobre, que les autorités grecques ont découvert l’enfant surnommée "Maria" au domicile d’un couple qui s'est révélé, après examens ADN, n'avoir aucun lien de parenté avec elle. L’enfant jouait parmi quatre enfants au teint mat dans le préfabriqué. Sa blondeur a alors immédiatement attiré l'attention de la police, raconte le quotidien grecque "Ethnos". Interrogés sur les origines de la fillette, les parents présumés ont changé de versions à plusieurs reprises.

Après avoir soutenu qu'elle était née d'un père canadien, rencontré en Crète par la femme de 40 ans, ils ont affirmé l'avoir trouvée abandonnée à l'extérieur d'un supermarché puis, dans une autre version, qu'il l'avait obtenue par sa mère, une Bulgare, selon la presse.

"La fillette peut avoir été enlevée dans un hôpital, ou abandonnée par une mère célibataire" a déclaré à la presse Vassilis Halatsis, directeur régional de la police pour la région centrale de Thessalie.

Selon la police, le couple rom a berné la mairie d'Athènes en la faisant inscrire à son nom sur les registres d'état-civil. L'homme et la femme ont par ailleurs déclaré 14 autres enfants dans trois villes différentes, selon le communiqué de la police qui émet des doutes sur la réalité de ces naissances puisque trois enfants seraient nés en cinq mois entre juin et novembre 1993 et trois autres d'octobre 1994 à février 1995.

Une mobilisation européenne

Vendredi 18 octobre, la police grecque a décidé de diffuser des photos de la fillette au niveau international et de coopérer avec Interpol.

En attendant de retrouver ses parents biologiques, la fillette a été confiée à l'organisation caritative "Le sourire de l'enfant". L'association a reçu plus de 8 000 appels de Grèce et de 19 pays différents de personnes concernées par une disparition d'enfant - y compris un couple de Français.

Avec dépêches

Première publication : 21/10/2013

  • FRANCE

    Affaire Leonarda : "Soyons fiers de ce que nous faisons", assure Manuel Valls

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Roms : l'expulsion qui embarrasse Manuel Valls

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Grèce : le Parlement lève l'immunité de trois députés néonazis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)