Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

FRANCE

Le couple homosexuel franco-marocain pourrait être privé de mariage

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/10/2013

La cour d'appel de Chambéry a requis lundi l'annulation du jugement, qui autorisait le couple homosexuel franco-marocain à se marier. L'argument invoqué est une convention franco-marocaine régissant cette question, et qui date de 1981.

Nouvelle déception pour Dominique et Mohamed. Le parquet général de la cour d'appel de Chambéry a requis, lundi 21 octobre, l'annulation du jugement accordant à ce couple homosexuel franco-marocain le droit de célébrer leur mariage. La cour a fait valoir la "supériorité" d'une convention bilatérale s'y opposant. La cour d'appel doit rendre son arrêt, par écrit, mardi après-midi.

Une convention de 1981

Le ministère public a estimé que les conventions internationales régulièrement ratifiées avaient une "valeur supra-légale" à la loi sur le mariage pour tous. Il évoquait une circulaire du ministère de la Justice, stipulant que les ressortissants de onze pays (dont le Maroc, la Pologne, le Laos ou la Serbie) ne pouvaient se marier en France avec une personne du même sexe, en vertu de différents accords bilatéraux.

En l'occurrence, la convention franco-marocaine du 10 août 1981 interdit le mariage d'un Marocain avec une personne du même sexe.

"Si ces accords pouvaient ne pas être respectés, ils fragiliseraient les rapports internationaux, et conduiraient les pays à hésiter à les signer", a estimé le substitut général, Hervé Lhomme.

Mariage prévu le 14 septembre

Pacsés depuis le 11 mars 2013, Dominique et Mohammed devaient se marier le 14 septembre à la mairie de Jacob-Bellecombette [Savoie], mais le parquet avait fait opposition au mariage deux jours avant sa célébration.

Le couple avait alors saisi le tribunal de grande instance [TGI] de Chambéry pour obtenir la levée de cette opposition. Le 11 octobre, le TGI lui a donné raison, estimant que la loi sur le mariage pour tous du 17 mai 2013 avait modifié "l'ordre public international français", de sorte que l'application de la convention franco-marocaine de 1981 pouvait être écartée.

Pour le parquet général, "ce trouble interne à l'ordre public international n'est pas manifeste". La jurisprudence retient "le mariage de personnes trop jeunes ou trop âgées ou encore la polygamie, mais pas le mariage entre personnes de même sexe.

"La loi du mariage pour tous a considérablement modifié les règles. Si on rejetait cette notion, alors il y aurait des discriminations très importantes entre les personnes, dont les pays ont signé des conventions, et les autres", a réfuté l'avocat du couple Me Didier Besson. "Si la cour d'appel devait infirmer le premier jugement, on assisterait à un véritable acharnement judiciaire", a ajouté à l'issue de l'audience l'avocat.

Avec dépêches

Première publication : 21/10/2013

  • FRANCE

    Un couple homosexuel franco-marocain enfin autorisé à se marier

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un couple homosexuel franco-marocain privé de mariage en France

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le mariage pour tous en France, mais pas pour tous les étrangers

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)