Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne : Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Accueil mitigé du "Twitter chinois"

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du Conseil de la simplification

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Ukraine : "Moscou ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Le bilan du ferry s'alourdit, le capitaine mis en cause

    En savoir plus

  • Accord à Genève : l’est de l’Ukraine encore loin de la "désescalade"

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

Afrique

Madagascar : l'enquête lève les soupçons de pédophilie sur le Français lynché

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/10/2013

Les premières conclusions de l'enquête menée en France, suite aux lynchage de l'un des deux Français sur l'île malgache de Nosy Be, par une foule en colère, écartent les allégations de pédophilie à son encontre.

Stéphane Judalet, n'était pas un pédophile. L'enquête menée en France sur cet homme, l'un des deux Français lynchés sur l'île de Nosy Be à Madagascar par une foule en colère, démonte les "rumeurs" de pédophilie à son encontre, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

"Aucun élément confortant la rumeur de pédophilie ou de trafic d'organes d'enfant n'a été découvert" lors de l'enquête pour meurtre, menée en France après la mort, le 3 octobre, de Sébastien Judalet, a indiqué le parquet de Bobigny, confirmant une information du "Parisien".

Perquisition à son domicile

Une perquisition a été menée à son domicile, et ses proches ont été interrogés, a expliqué à l'AFP Me Bertrand Salquain, l'avocat de la famille du Français. Ce dernier, âgé de 38 ans, était conducteur de bus à la RATP, et vivait à Montreuil [Seine-Saint-Denis].

Père d'une fille de 11 ans, cet homme divorcé était venu passer ses vacances sur l'île, quand il a été pris à partie le 3 octobre par une foule avec un ami franco-italien et un Malgache. La population locale déchaînée, qui les accusait d'avoir tué un enfant et les soupçonnait de pratiques pédophiles, avait ensuite brûlé leurs corps.

"Rien qui permette de mettre en doute la moralité de Stéphane Judalet, ni aucune activité en lien avec du trafic d'organes, n'a été trouvé", a renchéri Me Salquain, ajoutant que les enquêteurs avaient fouillé son domicile, le disque dur de son ordinateur, scruté ses échanges par email ou sur Facebook et procédé au "contrôle de ses comptes bancaires".

"C'était le deuxième voyage aérien de toute sa vie, et son second séjour sur Nosy Be", où il projetait de rester 45 jours pour "s'immerger dans la population" de ce pays "dont il était tombé amoureux" lors d'un précédent voyage avec son ex-petite amie, a souligné l'avocat.

Une enquête menée depuis la France

L'enquête sur sa mort a été ouverte en vertu de la "compétence universelle" qui autorise la justice à enquêter sur le meurtre d'un Français à l'étranger.

Les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie à Paris ne se sont pas encore déplacés sur l'île, en raison de l'extrême lourdeur des procédures de coopération judiciaire nécessaires, selon le parquet.

La soeur du Franco-Italien, Roberto Gianfalla, 50 ans, ancien cuisinier à Annecy, avait déposé, de son côté, une plainte pour meurtre, actes de torture et de barbarie ayant entraîné la mort de son frère, dans ville de Haute-Savoie le 12 octobre.

Avec dépêches

Première publication : 22/10/2013

  • FAIT DIVERS

    Les derniers mots de Sébastien Judalet, lynché par la foule à Madagascar

    En savoir plus

  • FAIT DIVERS

    Madagascar : nouvelles interpellations après les lynchages de Nosy Be

    En savoir plus

  • FAIT DIVERS

    Madagascar : trois hommes lynchés à mort pour un trafic d'organes présumé

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)