Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Incendies en Australie : les pompiers fusionnent deux feux pour mieux les maîtriser

© AFP

Vidéo par Natalia Gallois

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/10/2013

Confrontées à des incendies sans précédent dans le sud-est de l'Australie, les pompiers ont décidé de réunir deux feux en un seul pour tenter de maîtriser les flammes. Les autorités s'inquiètent d'une montée des températures.

Alors que des feux font rage depuis le 16 octobre en Australie dans la région de Sydney en proie à la sécheresse, les pompiers ont pris la décision, mardi 22 octobre, de réunir deux incendies en un seul pour essayer de maîtriser les flammes.

Le chef des pompiers de la Nouvelle-Galles du Sud, Shane Fitzsimmons, a expliqué que cette opération consistait à brûler les broussailles entre les deux feux pour les priver de leur combustile. Cette décision a été prise car les autorités craignent que la montée des températures (autour de 30 degrés Celsius) prévue dans les prochaines heures n'aggrave l'intensité de ces feux et les réunissent avec un troisième incendie.

"Les prévisions pour demain [mercredi] sont aussi mauvaises que possible, a ainsi expliqué Shane Fitzsimmons. On prévoit des vents qui se renforcent jusqu'à 60, voire 90 km/h, et c'est ce à quoi nous nous préparons."

Une situation loin d'être maîtrisée

Ces incendies d'une ampleur sans précédent en près d'un demi-siècle ont déjà détruit plus de 200 habitations et endommagé 120 autres maisons. Alors que les pompiers luttent sans relâche, 57 incendies restent toujours actifs, dont 17 estimés comme hors de contrôle.

Les incendies sont fréquents en Australie durant cette période l'année, mais les autorités s'inquiètent de la situation climatique actuelle. "La science nous dit très clairement qu'il y a de plus en plus de vagues de chaleur en Asie, en Europe et en Australie et que cela va continuer en intensité et en fréquence", a ainsi commenté Christiana Figueres, la responsable climat de l'ONU dans un entretien sur CNN.

"Nous payons déjà un prix élevé pour le CO2. Nous payons le prix avec les feux. Nous payons le prix avec les sécheresses", a-t-elle ajouté, mettant implicitement en cause la décision du nouveau Premier ministre conservateur australien, Tony Abbott, de supprimer une taxe sur les dégagements industriels de CO2.

Comme le rapporte le centre d'études Climate Council (Comité sur le climat), qui s'appuie sur les données du Bureau de la météo d'Australie, 2013 pourrait ainsi devenir l'année la plus chaude en Australie depuis le début du relevé des températures.

Avec dépêches

 

Première publication : 22/10/2013

  • AUSTRALIE

    Incendies : les autorités australiennes évoquent une situation "sans précédent"

    En savoir plus

  • AUSTRALIE

    Le gouvernement australien critiqué après un nouveau naufrage de migrants

    En savoir plus

  • AUSTRALIE

    Le controversé Tony Abbott prend les rênes de l’Australie

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)