Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • L'ex-otage Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon Blatter

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Mali : Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

Economie

Arnaud Montebourg remet le "Grizzly" de Titan sur la piste de l'usine Goodyear

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/10/2013

Le ministre du Redressement productif assure que l'entreprise américaine Titan lui a adressé une lettre, suggérant la reprise du site Goodyear d'Amiens-Nord. Le bouillonnant PDG du groupe américain, Maurice Taylor, refuse de confirmer.

Titan - Goodyear, Arnaud Montebourg refait le match. Le ministre français du Redressement productif a répété au quotidien "Le Parisien", mardi 22 octobre, que l'américain Titan lui a envoyé une lettre proposant de reprendre l'usine Goodyear d'Amiens-Nord, menacée de fermeture.

Il avait déjà évoqué cette missive la veille, provoquant une vague de sceptiscisme. Maurice Taylor, PDG de l'équipementier américain, s'était en effet fait connaître en début d'année en adressant un message au vitriol à Arnaud Montebourg. L'homme d'affaires, surnommé le "Grizzly", y raillait le système économique français, et excluait fermement toute intention de reprendre l'usine d'Amiens.

Cette fois-ci, à en croire Arnaud Montebourg, Titan serait beaucoup mieux disposé à l'égard de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord. L'offre de reprise proposerait de sauver 333 emplois sur les 1200 du site, et promettrait de maintenir l'activité à Amiens pendant au moins quatre ans. Un plan de "plusieurs centaines de millions d’euros, dont 40 millions directement sur le site".

"A good year end"

Une délégation de la CGT doit même être reçue, mercredi 23 octobre, par Arnaud Montebourg pour discuter des détails de cette nouvelle offre. "On ne s'attendait pas franchement à ce qu'on nous resserve Titan, mais on y va sans a priori, on va discuter, on va voir ce qu'ils nous expliquent", a déclaré l'avocat de la CGT, Fiodor Rilov.

Du côté de Titan, c'est le silence radio... ou presque. La seule indication du groupe, quant à un éventuel intérêt pour l'usine d'Amiens, provient d'un énigmatique message de Maurice Taylor sur Facebook. Le charismatique et redouté homme d'affaires américain y a écrit, lundi 21 octobre, "I'm back for a good year end"... suggérant, au choix, que la fin d'année sera bonne pour lui, ou qu'il compte boucler le dossier "Goodyear".

Si Maurice Taylor s'intéresse réellement au site d'Amiens, il s'agirait d'un virage à 180 degrés. Dans sa précédente lettre à Arnaud Montebourg, datée de février 2013, il s'en était pris violement au "syndicat fou" de l'usine d'Amiens, et au droit du travail français, qui permettrait aux salariés de "discuter trois heures et travailler trois heures". Il concluait sa lettre, qui avait entraîné une violente réponse d'Arnaud Montebourg, en assurant qu'il pouvait faire construire à moindre coût tous les pneus qu'il voulait en Chine, et les exporter ensuite vers la France.

Première publication : 22/10/2013

  • FRANCE

    Les salariés de Goodyear laissent éclater leur colère face à la police

    En savoir plus

  • FRANCE

    Maurice "Grizz" Taylor, le PDG américain qui raille le système de production français

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le PDG de Titan raille les "soi-disant" ouvriers de Goodyear

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)