Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : le "non" à l'indépendance de l'Écosse remporte 55,3 % des voix

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • À Washington, Petro Porochenko réclame et obtient plus de soutien des États-Unis

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

Asie - pacifique

Incendies en Australie : la hausse des températures inquiète les autorités

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/10/2013

L'aggravation des conditions météorologiques inquiète les autorités australiennes qui craignent que la montée prévue des températures mardi et mercredi n'accroisse la violence du feu.

Alors que les pompiers sont toujours sur le pied de guerre pour tenter de maîtriser les immenses feux de brousses qui ont ravagé jusqu’à 120 000 hectares en Australie, le pays s’apprête à faire face à une nouvelle dégradation de ses conditions climatiques.

S’il est courant de faire face à des incendies en Australie, il est en revanche exceptionnel d'affronter des températures aussi élevées. Mardi et mercredi, les experts estiment que le vent sec et chaud doublé d'un risque de foudre pourraient aggraver la situation.

Les pompiers craignent en effet que la montée prévue des températures n'accroisse encore la violence des incendies de brousse. Il faut dire que pour la seule région de la Nouvelle-Galles du Sud, non loin de Sydney – qui n’a pas reçu une seule goutte de pluie depuis plusieurs semaines - près d'une soixantaine de feux ont été répertoriés dont 29 non maîtrisés.

"Les vents soufflent de plus en plus fort, il y a six incendies particulièrement préoccupants. C’est une journée à risque, nous le savions, mais il est impossible de prévoir l’évolution de cette journée", a précisé Isabelle Dellerba, la correspondante de FRANCE 24 en Australie.

40 000 maisons construites à moins de 200 mètres de la forêt

Le secteur des Montagnes bleues, une chaîne montagneuse située à une centaine de km à l'ouest de Sydney, haut-lieu touristique parsemé de bourgades, cristallisent toutes les tensions. Là-bas "environ 40 000 maisons ont été construites à moins de 200 mètres de la forêt, on ne pourra pas toutes les protéger" si les feux s’approchent trop près, précise Isabelle Dellerba.

Les pompiers ont délibérément fusionné deux énormes feux de brousse, mardi, dans cette zone, pour les ramener sous contrôle. Un procédé baptisé "technique du brûlage" : il s’agit de mettre le feu à des terrains de broussaille, de manière contrôlée, afin de supprimer le combustible qui nourrit les incendies.

"Lors de journées comme celle-ci, chaque minute compte", a déclaré le chef des services de lutte contre le feu en Nouvelle-Galles du Sud, Shane Fitzsimmons. "Nous devons nous battre contre quelque chose comme 1 600 km de périmètre de feux. Ces incendies sont tous actifs, avec plus ou moins de violence", a-t-il ajouté.

"Pour l’instant, je reste à la maison"

Interrogée par FRANCE 24, une Australienne, Chantal Beltran, résidant dans les Montagnes bleues s’apprête à une évacuation. "Pour l’instant, je reste à la maison avec mes enfants et mes animaux", raconte-t-elle, "le feu est encore assez loin pour l’instant. J’ai préparé des affaires, des albums photos qui sont importants pour moi si je dois partir".

Pour l’heure, le bilan humain reste limité : une seule personne, un sexagénaire, est mort. Sur les recommandations des autorités, les habitants ont fui leurs maisons et se sont réfugiés dans des centres d'évacuation.

Les incendies de brousse sont fréquents en Australie pendant l'été austral, de décembre à février. En 2009, un incendie dans l'Etat de Victoria (sud) avait fait 173 victimes et réduit en cendres des milliers d'habitations.

Avec dépêches

Première publication : 23/10/2013

  • CLIMAT

    Incendies en Australie : les pompiers fusionnent deux feux pour mieux les maîtriser

    En savoir plus

  • AUSTRALIE

    Incendies : les autorités australiennes évoquent une situation "sans précédent"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)