Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ouvrons les yeux sur le monde qui nous entoure! Aidés par une équipe de graphistes, nous dépoussiérons et décortiquons les grands thèmes qui font l’environnement aujourd’hui. Le samedi à 19h20. Et dès le vendredi en avant-première sur internet!

Dernière modification : 30/10/2013

Mercy Ships : le bateau de l'espoir

Le Mercy Ships, "navire de l'espoir", jette l'ancre au Congo-Brazzaville. Ce paquebot est en réalité un hôpital moderne accueillant plus de quatre cent bénévoles. Les équipes du Mercy Ships ont pour mission de soigner les plus pauvres et transmettre leur savoir.

Début août 2013, le Mercy Ships fait escale au Congo-Brazzaville pour une durée de dix mois.

Cet hôpital flottant moderne qui abrite cinq salles d'opérations et plus de quatre-vingts lits sillonne les côtes africaines pour offrir des soins gratuits à des malades pré-sélectionnés.

Les coûts de fonctionnement mensuel du bateau, près d'un million de dollars, sont assurés en majeure partie par des grosses entreprises et les Églises chrétiennes américaines.

Les équipes du Mercy Ships sont constituées de bénévoles. A terre, ils forment le personnel hospitalier des pays hôtes afin d'assurer une transmission du savoir à long terme.

A la fin de leur mission au Congo, environ 3000 patients auront pu bénéficier de soins. 

Par Marina BERTSCH , Mairead DUNDAS , Juliette LACHARNAY , Emilie COCHAUD

COMMENTAIRE(S)

Les archives

15/03/2017 Pollution

Véhicule électrique : une voiture pas si écolo

C'est une course et un pari sur l'avenir : la voiture électrique. Celle qu'on nous promet toujours plus verte, plus performante, plus démocratique. Pourtant son impact sur...

En savoir plus

01/03/2017 Environnement

Internet : une pollution virtuelle ?

Polluer pour vous, c'est quoi ? Utiliser sa voiture ? Jeter un sac plastique à la mer ?... Il existe une pollution moins visible : Internet ! Le web émet autant de Co2 que le...

En savoir plus

14/02/2017 Planète

La vague zéro déchet à la conquête des citoyens

Chaque année, nous produisons environ 1,3 milliard de tonnes de déchets sur la planète. Face à ce constat, une armée de citoyens a décidé de se retrousser les manches. Leur...

En savoir plus

31/01/2017 Planète

Mourir pour la planète

Être prêt à donner sa vie pour empêcher la construction d'un barrage ou d'un aéroport... certains n'hésitent pas. L’environnement est devenu une ligne de front. Face aux intérêts...

En savoir plus

23/01/2017 Planète

Nucléaire : le casse-tête Fessenheim

Pour ses détracteurs, la centrale de Fessenheim, construite en zone sismique et assise sur la plus grande nappe phréatique d’Europe, est une bombe à retardement. François...

En savoir plus