Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Popularité : Valls fait-il de l’ombre à Hollande ?

En savoir plus

  • Les Algériens de France : un vote courtisé

    En savoir plus

  • Finale de la Coupe du Roi : FC Barcelone-Real Madrid en direct

    En savoir plus

  • Kiev impuissant face aux pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Qui en voulait au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

  • L'aviation jordanienne détruit plusieurs véhicules blindés venant de Syrie

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Anelka affirme ne pas avoir accepté l’offre du club brésilien

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

Afrique

Tunisie : le "dialogue national" est ouvert

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/10/2013

Le "dialogue national", censé mettre un terme à la crise politique, qui paralyse la Tunisie, s'est ouvert vendredi à Tunis. Les acteurs politiques ont un mois pour former un gouvernement d'indépendants, et adopter une Constitution.

Plusieurs fois reporté, le "dialogue national", censé sortir la Tunisie de la profonde crise politique qui paralyse le pays, s’est enfin ouvert à Tunis vendredi 25 octobre. Suivant une feuille de route, rédigée par quatre médiateurs, dont le puissant syndicat UGTT, les négociations devront aboutir, dans un mois au plus tard, à la formation d’un gouvernement de technocrates indépendants, et à l’adoption de la Constitution. Retour sur ses objectifs :

 
1) Former un nouveau gouvernement en trois semaines
 
Préalable à toute négociation, la promesse de démission du gouvernement de transition, dominé par les islamistes d’Ennahda, a marqué le premier jour de dialogue. Le Premier ministre s’est engagé par écrit à démissionner.
 
Les acteurs politiques ont désormais sept jours pour s'entendre sur le nom d'un nouveau Premier ministre indépendant. Puis, en l’espace de deux semaines, un gouvernement apolitique doit être composé ; ce n’est qu’après, que le cabinet, dirigé par Ennahda, démissionnera pour laisser place aux successeurs.
 
2 ) Finaliser la Constitution en un mois
              
Les rivaux politiques auront un mois pour finaliser le projet de Constitution, en cours d'élaboration depuis deux ans.
Durant quatre semaines, des consultations et des négociations se tiendront mais l'Assemblée nationale constituante [ANC] devra adopter, au fur et à mesure, les articles de ce texte, puis sa totalité à une majorité des deux-tiers.
 
La rédaction de la Constitution est en panne depuis des mois à cause de sujets controversés, comme les références à l'islam ou les prérogatives du président.
 
3 ) Adopter une loi, une commission et un calendrier pour les élections
 
Les participants au dialogue national disposent de sept jours pour former l'instance électorale indépendante, chargée d'organiser les prochaines élections législatives et présidentielles.
 
Dans le même temps, une loi électorale doit être rédigée et adoptée par l'ANC dans un délai de deux semaines. À la fin de ce processus, les dates des scrutins doivent être fixées. En deux ans, les dirigeants tunisiens ont annoncé une multitude de calendriers d'adoption de la Constitution, et de dates pour les prochaines élections. Aucun n'a été respecté.

Avec dépêches

Première publication : 25/10/2013

  • INFOGRAPHIE

    Tunisie : les dates-clés de la crise politique

    En savoir plus

  • TUNISIE

    La Tunisie suspend son sort au "dialogue national"

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Les islamistes d'Ennahda s'engagent à quitter le pouvoir fin octobre

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)