Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Doutes sur l'identité du second bourreau de Daesh

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Franck Baudino, médecin et PDG de Health 4 Development (H4D)

En savoir plus

POLITIQUE

"L’islam n’est pas organisé en France"

En savoir plus

POLITIQUE

Affaire Fillon - Jouyet : "dommage" que les Français ne puissent pas entendre les enregistrements

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : les revendications des militaires entendues par le pouvoir

En savoir plus

FOCUS

En Iran, un éventuel accord sur le nucléaire divise la population

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pierre Cardin, 92 ans, éternel créateur du futur

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : l'offensive d'Obama face à l'immigration

En savoir plus

EUROPE

Bulgarie : les parents biologiques de "l'ange blond" ont été retrouvés

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/10/2013

Des tests ADN publiés par les autorités bulgares ont permis d'identifier les parents biologiques de la fillette, découverte dans un camp rom au centre de la Grèce. Le couple de Roms, installé en Bulgarie, dit avoir donné son enfant.

 L’ADN a tranché. Sacha et Atanas Roussev, un couple de Roms bulgares, sont les parents de la petite Maria, dont les yeux bleu-gris et les nattes blondes lui ont valu le surnom de "l’ange blond". La fillette a été découverte mystérieusement le 16 octobre dans un camp rom de Farsala, dans le centre de la Grèce.

 "Les tests ADN ont montré que Sacha Roussev est la mère biologique, et que Atanas Roussev est le père biologique de l'enfant appelé Maria", a expliqué Svetlozar Lazarov, secrétaire général du ministère bulgare de l'Intérieur.
 
Maria, âgée de 4 à 6 ans, devrait désormais être accueillie dans un centre d'assistance sociale en Bulgarie, puis placée dans une famille d'accueil bulgare, a indiqué le responsable de la Direction régionale des services sociaux de Stara Zagora, à l'agence de presse bulgare BGNES.
 
Elle aurait donné son enfant
 
C’est lors d’une perquisition que les autorités grecques ont  découvert l’enfant au domicile d’un couple, qui s'est révélé, après examens ADN, n'avoir aucun lien de parenté avec elle. Rapidement, la photo de Maria fait le tour du monde, alors que les autorités grecques saisissent Interpol pour établir son identité. Le couple en charge de l'enfant est inculpé pour "enlèvement".
 
Parmi les milliers de couples concernés par une disparition d’enfant, un couple de Roms, installé en Bulgarie, interpelle. Interrogés jeudi par la police bulgare, Sacha Roussev, 35 ans, avait affirmé avoir reconnu le couple, à qui elle avait laissé son bébé quelques années plus tôt, lorsqu'elle se trouvait en Grèce. Rapidement, les informations se recoupent.
 
Les autorités bulgares disposaient du profil ADN de la petite Maria et de photos. Des tests ADN avaient été ordonnés par le Parquet de Stara Zagora, qui avait ouvert, de son côté, une enquête pour abandon d'enfants "contre une femme, dont les initiales du nom sont S. Zh. R.".
 
Après son interrogatoire, Sacha Roussev a déclaré avoir "donné" son enfant. "Nous n'avons pas pris d'argent. Nous n'avions pas assez pour la nourrir". Selon des informations non confirmées et des déclarations de voisins, il est possible que la mère biologique ait vendu Maria pour 250 euros.

Avec dépêches

Première publication : 25/10/2013

  • IRLANDE

    Pas d'"anges blonds" en Irlande, les deux enfants roms rendus à leurs familles

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Grèce : les parents adoptifs de "l'ange blond" inculpés pour enlèvement

    En savoir plus

  • IMMIGRATION

    Roms : l'expulsion qui embarrasse Manuel Valls

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)