Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les "manoeuvres tactiques" de Mahmoud Abbas

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 2)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : la polémique enfle

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (partie 1)

En savoir plus

  • En direct : Moscou lance des manœuvres militaires à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

  • Le projet ferroviaire du grand Tunis remis sur les rails

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Ligue des champions : avantage pour le Real Madrid vainqueur du Bayern Munich

    En savoir plus

Afrique

François Hollande : "Le terrorisme est installé au Mali"

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/10/2013

Grâce à l'opération de "grande ampleur" en cours au Mali contre les djihadistes, le président François Hollande espère que les élections législatives du 24 novembre pourront "être organisées en sécurité".

Lutter contre le terrorisme et permettre la tenue des élections législatives selon le calendrier prévu : tels sont les objectifs de l’opération Hydre lancée dimanche 20 octobre au Mali par les forces françaises, maliennes et de l'ONU, a affirmé vendredi le président François Hollande, à l’issue de la première journée du sommet européen de Bruxelles.

"Nous n'avons jamais prétendu que notre intervention allait faire disparaître le terrorisme dans la région", a dit le chef de l'État français lors d'une conférence de presse. Le terrorisme "est installé" au Mali, "au sud de la Libye, sans doute encore au nord du Niger et au sud de l'Algérie", a-t-il souligné. "Il n'a pas été vaincu par notre seule intervention au Mali" même s'il "a été abîmé, attaqué", a-t-il ajouté.

"La meilleure preuve, c'est qu'il y a eu ces derniers jours des attaques kamikazes qui ont fait plusieurs victimes, notamment du côté des forces tchadiennes", a relevé le président Hollande. "J'ai donc décidé qu'il y aurait, avec les forces françaises encore présentes au Mali et avec les forces armées maliennes, une opération pour lutter contre les groupes qui avaient attaqué Tessalit", a confirmé le président.

Les islamistes veulent "frapper les esprits"

Cette ville de l’extrême nord-est du Mali a été la cible d’une attaque suicide le 23 octobre par des islamistes armés. Cette action, qui a fait trois morts et plusieurs blessés, avait pour but de "frapper les esprits" et non pas "conquérir la ville", selon l’analyse délivrée à la presse par le Colonel Gilles Jaron, porte-parole de l'état-major des armées françaises.

Pour François Hollande, l’objectif des djihadistes paraît clair : "essayer de perturber" les élections législatives dont le premier tour est prévu le 24 novembre. "Nous faisons en sorte que ces élections puissent être organisées en sécurité", a-t-il expliqué. "Après, nous aurons à diminuer notre présence et à faire en sorte que la mission des forces des Nations unies puisse prendre le relais".

Avec 6 000 hommes actuellement, la Minusma doit passer à plus de 12 000 soldats d'ici la fin de l'année. Quant à la France, elle devrait passer de 3000 à 1000 soldats d’ici à fin juin 2014.

Avec dépêches

Première publication : 25/10/2013

  • MALI

    Au Mali, une opération militaire majeure pour contrer les djihadistes

    En savoir plus

  • MALI

    Mali : la mission des Nations unies réclame des renforts humains et logistiques

    En savoir plus

  • TERRORISME

    Mali : les islamistes du Mujao dynamitent un pont au sud de Gao

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)