Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Afrique

RDC : les combats reprennent entre les rebelles du M23 et l'armée

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/10/2013

Les combats ont repris vendredi entre l'armée congolaise et les rebelles du M23 dans l'est de la République démocratique du Congo. Ces affrontements sont les premiers depuis la suspension des pourparlers de paix entre les deux camps.

Alors que les pourparlers de paix ont été suspendus en début de semaine entre Kinshasa et les rebelles du M23, les combats ont repris vendredi 25 octobre entre les deux camps dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), à Kamahoro, à environ 25 kilomètres au nord de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu frontalière du Rwanda.

Les deux camps s'accusent mutuellement d’avoir lancé l’offensive. "Ils nous ont attaqué", a déclaré le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l'armée au Nord-Kivu. Une version contredite par les rebelles. "Les FARDC (Forces armées de la RDC) ont attaqué nos positions à 04h45 dans la zone de Kanyamahoro-Kibumba", a affirmé de son côté le porte-parole militaire des rebelles, Vianney Kazarama. Selon cet ancien lieutenant-colonel des FARDC, l'armée a attaqué "avec des armes lourdes". "Nous sommes en train de riposter (...) Nous attendons ce que va décider le haut-commandement militaire (du M23), étant donné que nous sommes en pourparlers de paix à Kampala", a-t-il ajouté.

Pourparlers de paix au point mort

Selon une source de la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la RDC (Monusco), ce serait bien le M23 qui a lancé en premier les hostilités contre les FARDC. Un défenseur des droits de l'Homme à Kibumba, localité où se sont retranchés les combattants du M23 après l'offensive du mois d'août, a affirmé que les rebelles étaient "nombreux sur la colline de Hehu", à proximité des combats, et que des habitants fuyaient les affrontements en se dirigeant vers le Rwanda.

Le Mouvement du 23-Mars (M23) contrôle une zone de quelque 700 kilomètres carrés limitrophe du Rwanda et de l'Ouganda, dans l'est de la RDC. Le mouvement demande la pleine application de l'accord ayant régi leur incorporation en 2009 dans l’armée régulière. C’est sur ce point précis que les discussions entre les deux parties ont achoppé la semaine dernière. La pomme de discorde repose sur le fait que Kinshasa refuse d’accorder l’amnistie à quelque 80 rebelles et s’oppose à ce qu'ils puissent faire de nouveau partie des Forces armées de la RDC.

L'ONU et Kinshasa accusent régulièrement le Rwanda et l'Ouganda de soutenir les rebelles, ce que ces deux voisins de la RDC démentent.

Avec dépêches

Première publication : 25/10/2013

  • RD CONGO

    Les discussions piétinent entre Kinshasa et les rebelles du M23

    En savoir plus

  • RD CONGO

    La rébellion du M23 "prête" à reprendre les négociations avec Kinshasa

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Réunion des pays des Grands Lacs pour mettre fin au conflit du Nord-Kivu

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)