Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'opposition vénézuélienne interdite de manifester avant le vote de dimanche

En savoir plus

FOCUS

France : vent de fronde sur La République En Marche

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Helen Mirren, "queen" du cinéma britannique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le viagra pour l'armée américaine : cinq fois plus cher que les frais de santé des transgenres

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Moralisation : l'ombre des lobbys"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Avignon s’offre Leopold Sédar Senghor

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Khalifa Haftar : "Nous traiterons avec tous les groupes terroristes par les armes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

LE DÉBAT

Pologne : le casse-tête de Bruxelles (partie 2)

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 25/10/2013

Inde - Pakistan : au Cachemire, avec des moudjahidines repentis

Depuis leur indépendance en 1947, l'Inde et le Pakistan revendiquent le Cachemire. Les deux puissances nucléaires ennemies occupent chacune une partie de cet ex-royaume himalayen et trois guerres n'ont pas réussi à les départager. Sur la ligne de cessez-le-feu, les accrochages entre soldats indiens et pakistanais sont fréquents. Nos reporters ont rencontré des Cachemiris qui ont déposé les armes.

On les appelle des moudjahidines, des combattants d'une armée islamiste. Durant les années 1990, dans l'État indien du Jammu-et-Cachemire, le seul État à majorité musulmane de l'Inde moderne, des dizaines de milliers de jeunes musulmans décident de prendre les armes contre le pouvoir indien.

Ils traversent clandestinement la frontière et rejoignent le Pakistan voisin qui a ouvert des camps d'entraînement sur son territoire et finance cette rébellion. La guérilla entre les moudjahidines et les soldats indiens dure une dizaine d'années.

À la fin des combats, les moudjahidines qui ont survécu restent coincés au Pakistan. Ils refont leur vie et pensent qu'ils ne reverront jamais leur village natal au Jammu-et-Cachemire.

Mais en 2010, le gouvernement indien lance un programme de réhabilitation des moudjahidines qui ont renoncé à la lutte armée. Plus de 300 d’entre eux sont revenus depuis et plus d'un millier d’autres ont déposé leur candidature.

Pourtant ce retour est loin d'être facile. L'Inde est-elle prête à accepter ces combattants repentis ? Ont-ils vraiment renoncé à la lutte armée ? Sont-ils libérés de la tutelle pakistanaise ?

Nos reporters se sont rendus en Inde et au Pakistan, à la rencontre de ces moudjahidines qui se disent aujourd'hui à la retraite.

Par Taha SIDDIQUI , Mandakini Ghalot , Ludovic Gaillard , Constantin SIMON

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/07/2017 Asie - pacifique

Afghanistan : les enlèvements, une crainte au quotidien

Plus de 300 enlèvements ont été recensés en Afghanistan en 2016. Ils sont le fait de groupes terroristes, mais aussi, et surtout, de réseaux criminels. Et si l'on entend souvent...

En savoir plus

14/07/2017 Asie - pacifique

Football : l'empire chinois contre-attaque

Depuis plusieurs mois, la Chine rebat les cartes du football mondial. Grâce à des moyens quasi illimités, joueurs et entraîneurs issus des meilleurs clubs mondiaux y affluent...

En savoir plus

14/07/2017 Moyen-Orient

Exclusif : à l'assaut de Raqqa, fief de l'EI en Syrie

Dans le nord de la Syrie, la ville de Raqqa est aux mains du groupe État islamique (EI) depuis début 2014. Jusqu'à récemment encore impénétrable, cette ville stratégique,...

En savoir plus

07/07/2017 Pologne

Pologne : le grand écart européen

En Pologne, Jaroslaw Kaczynski, le chef de Droit et Justice (PiS), joue les francs-tireurs. Son parti, très influent sur le gouvernement, s'affranchit de plus en plus des règles...

En savoir plus

30/06/2017 Moyen-Orient

Arabie saoudite : la longue marche des femmes

En Arabie saoudite, les femmes sont des citoyennes de seconde classe. Elles ne peuvent ni conduire, ni voyager, sans l'autorisation d'un tuteur : frère, père, cousin ou même...

En savoir plus