Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Vidéo : à la rencontre des réfugiés syriens exilés en Turquie

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

Economie

Suhail Rizvi, le mystérieux grand gagnant de l’entrée en Bourse de Twitter

© Flickr

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 25/10/2013

L’investisseur d’origine indienne Suhail Rizvi détient 15 % de Twitter, ce qui en fait le grand gagnant de l’entrée en Bourse prochaine du réseau de microblogging. Une nouvelle qui en a surpris plus d’un, tant l'homme est méconnu.

Ils ne sont que deux à pouvoir espérer gagner plus d’un milliard de dollars lors de l’introduction en Bourse de Twitter, prévue pour le 6 novembre. Il y a Evan Williams, l’un des co-fondateurs de Twitter, qui détient 13% du capital du réseau de microblogging. Son portefeuille vaut 1,1 milliard de dollars. Mais il n’est pas le plus grand gagnant de l’affaire. Ce titre revient à Suhail Rizvi, un mystérieux investisseur qui est progressivement entré au capital de Twitter à partir de 2011. À travers son fonds d’investissement, Rizvi Traverse Management, il détient 15% du groupe ce qui équivaut à 1,7 milliard de dollars si les actions du groupe sont proposées au prix de 20 dollars.

Suhail Rizvi est réputé pour chercher à rester autant dans l’ombre que possible. La seule photo de lui qui circule sur l’Internet provient du portail d’information du Moyen-Orient MediaMe. Reuters affirme même qu’il a engagé quelqu’un pour réduire son exposition sur le Net au strict minimum, c’est-à-dire à une très succincte entrée sur Wikipedia.

Mais la révélation de son investissement dans Twitter a naturellement braqué les projecteurs médiatiques sur lui. Pour en savoir plus sur Suhail Rizvi l’investisseur, il faut plutôt aller chercher du côté de ses premières amours : Hollywood. Rizvi Traverse Management a, en effet, fait ses débuts financiers dans le monde du cinéma et de tout ce qui l’entoure. Ce fonds d’investissement a participé au sauvetage de la société d’agents de star ICM Talent qui s’est occupé notamment de Mel Gibson ou encore de Robert Redford. Suhail Rizvi a également racheté puis revendu Summit Entertainment, le studio qui a produit la série de films “Twillight”. Enfin, cet investisseur a aidé le millionnaire Hugh Effner à faire sortir Playboy Enterprise de la Bourse en 2011.

Twitter, Flipboard et Square

Un activisme sur la côte ouest des États-Unis qui a permis à cet Indien ayant grandi dans l’Iowa de tisser un solide réseau de connexions d’affaires. Du milliardaire britannique Richard Branson au PDG de Google Larry Page, Suhail Rizvi semblait destiné à mettre un jour un pied dans la Silicon Valley. C’est d’ailleurs un ancien cadre de Google, Chris Sacca, qui l’a mis sur la piste, fin 2010, de Twitter. Il a commencé, d’après le quotidien britannique “Daily Mail”, par acheter des parts du réseau social pour plus de 300 000 dollars en 2011 avant de monter progressivement dans le capital du groupe.

Suhail Rizvi semble à cette occasion avoir pris goût aux start-up de la Silicon Valley. Son fonds d’investissement a ainsi mis de l’argent dans le site Pinterest qui permet de partager des images glanées sur l’Internet et de les organiser par thèmes. Il a aussi suivi de très près les activités d’autres éminences grises de Twitter. Suhail Rizvi a investi dans Square, la solution de paiement par smartphone de Jack Dorsey, un autre co-fondateur de Twitter, tout comme dans Flipboard, un agrégateur d’articles de presse inventé par Mike McCue qui a été membre du conseil des directeurs de Twitter de 2010 à 2012.

Première publication : 25/10/2013

  • INTERNET

    Twitter veut lever 1,6 milliard de dollars lors de son entrée en Bourse

    En savoir plus

  • INTERNET

    Twitter choisit le New York Stock Exchange pour entrer en bourse

    En savoir plus

  • INTERNET

    Entrée en Bourse : comment Twitter compte éviter les erreurs de Facebook

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)