Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Economie

Twitter veut lever 1,6 milliard de dollars lors de son entrée en Bourse

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 25/10/2013

Le réseau de microblogging Twitter a révélé qu'il allait proposer 80,5 millions d'actions lors de son introduction en Bourse à un prix qui se situerait entre 17 et 20 dollars l'unité.

Le tableau de la très anticipée entrée en Bourse de Twitter se précise. Le réseau de microblogging a révélé, jeudi 24 octobre, qu'il comptait mettre 80,5 millions d'actions en circulation - soit 13% de son capital - à un prix qui serait compris entre 17 et 20 dollars l'unité. La société californienne peut donc espérer lever jusqu'à 1,6 milliard de dollars lors de ce qui serait la plus importante introduction en Bourse depuis Facebook en mai 2012.

Twitter a décidé d'adopter une approche prudente pour son arrivée sur les marchés financiers. En effet, les parts du groupe qui s'échangeaient jusqu'à présent sur certains marchés secondaires (où des investisseurs peuvent acquérir des titres d'entreprise qui ne sont pas encore cotées) coûtaient entre 25 et 26 dollars l'unité.

Selon les informations obtenues par le quotidien américain "The Wall Street Journal", le site de microblogging devrait fixer le prix final de ses actions le 6 novembre avec une introduction en Bourse dans la foulée sur le New York Stock Exchange.

Milliardaires en dévenir

Avec des actions vendues à 20 dollars, plusieurs dirigeants de Twitter et investisseurs de la première heure deviendraient millliardaires du jour au lendemain. Le portefeuille de titres du groupe d'Evan Williams, l'ancien PDG de Twitter, vaudrait ainsi 1,1 milliard de dollars. Suhail Rizvi, un investisseur qui détient actuellement près de 15% du groupe, pourrait récupérer jusqu'à 1,7 milliard de dollars lors de l'entrée en Bourse.

Des actionnaires qui auraient peut-être préféré que Twitter vise encore plus haut. Mais le site de microblogging compte éviter à tout prix la débâcle qui avait suivi l'introduction en Bourse de Facebook. L'action du roi des réseaux sociaux avait chuté de plus de moitié les jours qui ont suivi son arrivée au Nasdaq. En choisissant un prix de départ inférieur à celui auquel s'attendaient les analystes, Twitter espère, au contraire, que le cours de son action grimpe rapidement après les premières cotations. Pour ce faire, il ne reste plus qu'au groupe à démontrer qu'il peut transformer les 500 millions de tweets postés tous les jours en profits. Actuellement, le site n'a jamais généré de bénéfice depuis sa création en 2007.

Première publication : 25/10/2013

  • INTERNET

    Twitter choisit le New York Stock Exchange pour entrer en bourse

    En savoir plus

  • INTERNET

    Entrée en Bourse : comment Twitter compte éviter les erreurs de Facebook

    En savoir plus

  • INTERNET

    Twitter, côté Bourse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)