Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

FRANCE

Robert Badinter sur FRANCE 24 : "La peur ronge notre société"

© France 24

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sarah LEDUC

Dernière modification : 28/10/2013

Invité dimanche soir de "Tous politiques", Robert Badinter, ex-ministre de la Justice et ancien président du Conseil constitutionnel, revient sur la "tragédie" de l'immigration clandestine, le droit du sol et l'affaire Leonarda.

"Je ne suis pas surpris mais je suis déçu". La déception exprimée par l’ancien garde des Sceaux Robert Badinter est celle que lui inspire la mondialisation de l’indifférence face à la délicate question de l’immigration clandestineInvité dimanche soir de "Tous Politiques", une émission de FRANCE 24, France Inter, Le Parisien-Aujourd’hui en France, il est revenu sur les drames de Lampedusa, île italienne au large de laquelle des centaines d’immigrants ont péri en tentant de rallier l'Europe sur des embarcations de fortune. 

"C'est une grande tragédie de notre époque [...] Les morts se chiffrent par milliers dans l'année et je crains que cela ne soit pas près de s'arrêter", redoute Robert Badinter. 

"L'émotion a été grande, si longtemps que les images ont été présentes sur les écrans. Comme toujours, ensuite, ça s'efface. Il y a là quelque chose qui est insupportable", a ajouté celui qui se définit comme un "Européen intégriste", estimant que les réponses ne peuvent se trouver que dans la concertation européenne.
 
La peur, fonds de commerce des extrémismes

En période de crise, ce fils de déporté note cependant que l’indifférence aux autres est moins à craindre que la peur : "La peur est partout dans une période de crise économique. Elle ronge notre société."
 
"Quand vous regardez la tragique histoire de l’Europe au siècle dernier, vous retrouvez les mêmes reflexes nationalistes. On a refoulé les Européens de l’Est, on a refoulé les juifs qui tentaient de fuir l’Allemagne nazie...", rappelle-t-il avant de  souligner que la peur fait le lit de la xénophobie, le terreau des extrêmes, le pain béni des partis nationalistes.
 
"Le Front national [FN]est vendeur d’un produit qui n’a jamais cessé de prospérer : la peur" explique Robert Badinter qui appelle à la vigilance : "Cela va inévitablement nous faire glisser vers des régimes que nous avons déjà connus." Et à Jean-François Copé, président de l'UMP, ou ceux qui seraient tenter d’aller chasser sur les terres du FN à des fins électoralistes, il rappelle que "la réponse au FN n’est pas d’aller dans sa direction".
 
Leonarda, "une affaire qui n’existe pas"
 
Interrogé sur l’affaire Leonarda, l’ancien président du Conseil constitutionnel et avocat de formation se dit "stupéfié de voir l’émotion de la classe politique […] et des médias déchaînés à propos d’une affaire qui n’existe pas". S’il déplore les conditions d’arrestation de la jeune fille, ce fervent défenseur du droit du sol et du droit d’asile ramène le débat à sa réalité juridique,  rappelant que "la loi a été mise en œuvre", sans irrégularité. 
 
"Le père et la famille ont eu le bénéfice de tout l’État de droit. À partir de là, la loi doit être appliquée sinon l’État de droit vire à l’État de faiblesse", explique-t-il en saluant la réaction du président François Hollande, qui a proposé à la jeune fille de revenir en France, mais seule : "On ne va pas ramener cette famille, et surtout ce père, en France parce qu’il y a eu une action déplacée au moment de l’arrestation de la jeune fille."
 

 

 

Première publication : 27/10/2013

  • Mélenchon sur FRANCE 24 : l'expulsion de Leonarda et sa famille est une "erreur monstrueuse"

    En savoir plus

  • Anne Hidalgo sur FRANCE 24 : le "FN est un danger pour la République"

    En savoir plus

  • Bayrou sur FRANCE 24 : "J’aurais demandé à Mme Duflot de s’excuser ou de quitter le gouvernement"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)